Hydrocarbures: la mission parlementaire a rencontré les douanes et l'Office des changes

Les membres de la mission d'information parlementaire sur les hydrocarbures ont rencontré les représentants du ministère de l'Énergie, de l'administration des douanes et de l'Office des changes. Ils rencontreront les opérateurs du secteur en dernier lieu.

Par

Abdellah Bouanou, président de la commission. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Le 19 décembre, les parlementaires membres de la mission d’information pour étudier les prix dans le secteur des hydrocarbures ont tenu une réunion de près de 4 heures avec les représentants du ministère de l’Énergie et des mines.

Il était question pour les élus de recueillir les réponses à plus de « 100 questions formulées« , nous rapporte Abdellah Bouanou, président de la mission parlementaire. Ces questions concernent les données et les statistiques relatives aux hydrocarbures, ainsi que le rôle des différents intervenants dans le secteur.

« Ils nous ont également demandé de faire une simulation des niveaux de prix si le système de compensation était encore opérationnel. Nos équipes sont en train de travailler dessus« , nous affirme une source au département d’Aziz Rabbah.

Sans doute, les parlementaires cherchent à comparer les prix pratiqués actuellement avec ceux que leur fournira le ministère où la structure des prix était figée avec des marges fixes pour les distributeurs et les gérants de stations.

Les parlementaires ont également tenu des réunions avec l’administration des douanes le jour même. Le 20 décembre, ils ont rencontré des responsables de l’Office des changes. « Les réunions ont duré à chaque fois plus de deux heures« , affirme le président de la mission parlementaire. « Il nous reste à rencontrer le ministère des Finances et la présidence du gouvernement« , poursuit-il.

Les réunions prévues avec les opérateurs cette semaine ont, elles, été reportées. « Nous avons décidé de rassembler le maximum d’informations et de données sur le secteur et le marché avant de nous réunir avec les opérateurs« , nous explique Abdellah Bouanou en précisant que des visites sur le terrain à des ports d’entrée des produits pétroliers seront organisées. Pour rappel, les parlementaires ont rencontré des responsables du ministère des Affaires générales le 5 décembre dernier.

article suivant

Les vols à destination du Maroc suspendus pour deux semaines à partir du 29 novembre