Mehdi Reddad, un hôtelier de Beni Mellal pour coordonner le parti de Macron au Maghreb

Le parti présidentiel français La République En Marche a nommé le Franco-Marocain Mehdi Reddad, 36 ans, entrepreneur, comme référent pour la zone "Maghreb-Sahel".

Par

Mehdi Reddad en compagnie de l'ancien ministre sénégalais Faustin Diatta, le 7 octobre à Dakar. Crédit : Mehdi Reddad / FB

Mehdi Reddad est nommé référent du parti présidentiel français La République en Marche (LREM) pour la région « Maghreb-Sahel » qui compte 1.500 adhérents. Après avoir redécoupé le territoire français le 6 octobre, LREM a acté le 31 octobre un redécoupage pour les territoires d’outre-mer et les circonscriptions de l’étranger afin d’organiser sa base militante.

Alors que la 9e circonscription des Français de l’étranger couvre 16 pays du Maghreb et d’Afrique, LREM a opté pour un découpage différent. La zone Maghreb-Sahel couvre ainsi le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye et la Mauritanie, tandis qu’une zone « Afrique de l’Ouest et centrale » couvre le reste de la 9e circonscription et une partie de la 10e.

À 36 ans, le Franco-Marocain Mehdi Reddad est administrateur du groupe familial Sodet qui gère trois hôtels dans la région de Beni Mellal où il anime aussi le comité local de LREM. Militant « En Marche » depuis août 2016 et la création de l’antenne marocaine par Hamza Hraoui, il s’est impliqué dans la campagne présidentielle en participant à plusieurs meetings.

À l’été 2017, il a pris part à la « Caravane En Marche » d’Aziz-François Ndiaye, avec pour objectif de faire de la pédagogie auprès des citoyens français sur la politique du président Emmanuel Macron.

Dernièrement, Telquel.ma l’a suivi à Dakar, lors d’une étape d’une tournée à la rencontre des comités africains d’En Marche qui l’a également mené en Algérie. De manière plus discrète, fin octobre, il a accueilli Tiphaine Auzière, fille de Brigitte Macron lors d’un séjour privé avec son mari à Marrakech.

Résident au Maroc depuis quatre ans, après un début de carrière au Royaume-Uni, Mehdi Reddad entame ces jours-ci un master exécutif intitulé « Politique et potentiel Afrique » à Sciences Po Paris.

Au Maghreb et particulièrement au Maroc, Mehdi Reddad aura la charge de rassembler une base militante en ordre dispersé après des élections législatives clivantes et la démission de LREM du député M’jid El Guerrab. Il devrait s’appuyer sur des coordinateurs nationaux qui seront désignés dans chaque pays et se rendre avant la fin de l’année en Tunisie.

article suivant

Transport, administrations, cafés : le pass vaccinal adopté à partir de ce jeudi 21 octobre (Officiel)