Hirak: un jeune âgé de 18 ans condamné à 20 ans de prison ferme

Jamal Ouled Ebdennabi a été condamné le 29 août à 20 ans de prison ferme, pour avoir provoqué l'incendie d'un dortoir de policiers à Imzouren en mars dernier.

Par

Crédit: Yassine Toumi

La chambre criminelle de la cour d’appel d’Al Hoceima a condamné neuf personnes arrêtées en marge des manifestations du Hirak à des peines allant d’un an à 20 ans de prison ferme. « Le jugement d’hier est incompréhensible, nous sommes abasourdis » nous déclare Nader El Yahyaoui, membre du comité de défense, présent lors de l’audience. « Le problème c’est que les autres personnes ont été condamnées pour les mêmes charges que le jeune homme, mais lui a écopé de 20 ans« , ajoute l’avocat.

Le jeune homme en question s’appelle Jamal Ouled Abdennabi selon un document envoyé par Me El Yahyaoui. Il serait âgé de 18 ans selon des sources d’Al Yaoum 24. Il était poursuivi pour « entrave et gêne de la circulation » (article 591 du Code pénal), « mise à feu volontaire d’un bien d’autrui » (article 581), ou encore « violences ou voies de fait envers un agent des forces de l’ordre au cours de l’exercice de ses fonctions » (article 267).

La justice l’a jugé coupable d’avoir mis le feu à un dortoir de policiers à Imzouren le 26 mars dernier. Huit autres personnes ont été condamnées à des peines allant de 1 à 3 ans de prison ferme. Le comité de défense du Hirak entend faire appel de ces jugements.

Les procès de 23 autres manifestants du du mouvement protestataire Hirak ont été ajournés jusqu’au 5 septembre (5 personnes), 12 septembre (6 personnes) et 19 septembres (12 personnes).

article suivant

Des vols de rapatriement pour les Marocains coincés en France, en Espagne et en Turquie