Mohamed Achaâri et Ali Oumlil planchent sur un site de débat politique

Mohamed Achaâri et Ali Oumlil planchent sur un site de débat politique

Peu de détails du projet filtrent pour le moment. L'objectif à terme est de créer un "espace de débat public" sur des questions politiques et culturelles.

Par

Mohammed Achaari Crédits : Rachid Tniouni

L’information a d’abord été annoncée dans les colonnes d’Akhbar Al Youm, puis confirmée par Mohamed Achaâri, ex-ministre de la Culture, au site Le 360. Suite à des discussions entre ce dernier, l’ancien ambassadeur Ali Oumlil et l’ex-ministre de l’Économie et des Finances Fathallah Oualalou, le projet de « site de débat politique » est actuellement à l’étude.

Selon l’ancien ministre de la Culture, l’initiative se trouve pour l’instant au stade des « discussions préliminaires« . L’objectif à terme est de créer un « espace de débat public » sur des questions politiques et culturelles, assure-t-il au 360.

Contacté par Telquel.ma, l’ancien ambassadeur Ali Oumlil insiste sur le fait que « rien de concret n’est encore sur la table« . « Je ne sais même pas pourquoi cela a été publié dans la presse », s’étonne-t-il. S’il reconnaît « un besoin de créer un espace de débat« , l’homme se veut réaliste: « Il faut avant tout réfléchir, trouver un domaine ainsi qu’un comité pour gérer tout ça. Avant de faire quoi que ce soit, il faudrait déjà qu’on trouve un nom à ce projet… », conclut Ali Oumlil.

« J’ai été surpris de voir mon visage dans la presse« , nous déclare Fathalla Oualalou de son côté. « Ali Oumlil m’a parlé de ce projet. Je suis prêt à m’y investir, mais sans porter trop de responsabilités. J’ai déjà beaucoup de travail, notamment avec mon livre sur la Chine. Mais je suis prêt à aider mes amis« , nous explique-t-il.

Selon Akhbar Al Yaoum, l’ambition du site est « d’alimenter le débat et la réflexion sur des questions d’actualité« . Le quotidien arabophone précise que ce média sera financé par des fonds propres, sans lien avec l’Union socialiste des forces populaires (UFSP). Pour l’heure, ses initiateurs restent discrets.

article suivant

Casablanca Finance City : clap de fin pour le régime fiscal préférentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.