Al Hoceima Manarat Al Moutawassit: Où en sont les projets?

Al Hoceima Manarat Al Moutawassit: Où en sont les projets?

Le point sur les projets lancés par les différents départements ministériels dans le cadre du plan de développement Al Hoceima : Manarat Al Moutawassit.

Par

Crédit: MAP

Le plan de développement provincial Al Hoceima Manarat Al Moutawassit, dont les retards ont été dénoncés par les militants du Hirak d’Al Hoceima, est au cœur de l’attention de plusieurs départements ministériels qui se sont penchés sur les projets les concernant durant ce mois d’août. Près de deux ans après son lancement en octobre 2015 par le roi Mohammed VI, quels sont les projets sur lesquels ont avancé les différents départements concernés? Ces projets, dont le retard d’exécution fait l’objet d’une enquête menée par les inspections des Finances et de l’Intérieur, devront être réalisés à l’horizon 2019.

Santé: Centre d’oncologie et centres hospitaliers

Crédit région Tanger, Tetouan, Al Hoceima

Crédit: Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Les engagements 

Lors de la visite d’une délégation ministérielle le 22 mai dernier à Al Hoceima, le ministre de la Santé a assuré que l’hôpital provincial d’Al Hoceima serait prêt en 2018. El Houcine Louardi a également annoncé la construction de six nouveaux centres hospitaliers et la réhabilitation de 29 autres. Le ministre avait également promis des équipements pour le centre d’oncologie d’Al Hoceima.

Les réalisations 

Le 24 juillet, El Houcine Louardi et le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Ilyas Elomari, prenaient part à la cérémonie officielle de mise en service du centre d’oncologie d’Al Hoceima. Pour un montant de 15 millions de dirhams, le centre médical s’est doté d’un nouveau scanner 3D, d’un amplificateur de brillance (qui permet une plus grande précision dans le domaine de la radiologie), d’une source de Cobalt HDR (utilisée pour les radiographies). L’établissement s’est également doté de nouveaux autoclaves de paillasse, utilisés pour la stérilisation du matériel médical, rapporte un communiqué du ministère de la Santé. Le centre a également modernisé l’équipement du service de chirurgie et de la salle de réanimation.

Lire aussi: Les nouveaux équipements du centre d’oncologie d’Al Hoceima sont opérationnels

Dans la foulée de cette cérémonie, le ministre indiquait que les six nouveaux centres hospitaliers mentionnés au mois de mai « sont en cours de construction » et que 28 autres « font l’objet de réhabilitation et d’équipement« . Lors de son passage dans la province, Louardi s’est également rendu sur le chantier du nouvel hôpital d’Imzouren. Le ministre a annoncé à cette occasion que le budget consacré à ce centre, qui sera opérationnel « vers la fin de cette année« , était de 63 millions de dirhams.

Agriculture: Plantation d’arbres fruitiers

Les engagements

L’objectif fixé par le plan de développement provincial est de planter un total de 8.000 hectares d’arbres fruitiers comme l’indiquait le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, à la presse lors d’une visite dans la région le 30 juin dernier.

Les réalisations

À l’occasion de cette même visite, une source au sein du ministère de l’Agriculture nous confiait que le département d’Aziz Akhannouch avait rempli son objectif annuel en 2016 qui était de planter 2.166 hectares d’arbres fruitiers. La même source indiquait que 3.700 hectares d’arbres fruitiers devaient être plantés en 2017. Selon nos informations, cet objectif a été atteint. Sur l’objectif global de 8000 hectares, il ne reste désormais qu’un peu plus de 2.000 hectares d’arbres fruitiers à planter.

Lire aussi: Usine de lait, arbres fruitiers, enregistrement du foncier… Akhannouch sur plusieurs fronts à Al Hoceima

Équipement et transports : Une voie express et des routes provinciales

Amara-avancement-travaux-voie-express-Taza-Al-Hoceima-M

Crédit: MAP

Les engagements 

En remplaçant Aziz Rebbah à la tête du ministère de l’Équipement et des Transports en avril, Abdelkader Amara a hérité du chantier de la voie express Taza-Al Hoceima, longue de près de 150 kilomètres dont 46 kilomètres relèvent de la province d’Al Hoceima. Le ministre doit également superviser le renforcement de 170 kilomètres répartis sur six routes à travers la province.

Les réalisations

Dans un bilan réalisé le 15 août, le département d’Abdelkader Amara indique que la voie express Taza-Al Hoceima devrait être livrée en janvier 2019. Les 46 kilomètres relevant de la province d’Al Hoceima ont été divisés en trois tranches, dont la première est finalisée depuis 2013. La deuxième tranche est finalisée à hauteur de 81%, tandis que les travaux de la dernière tranche ont débuté au mois de juin. En ce qui concerne le renforcement des six routes de la province d’Al Hoceima, cinq ont vu leurs marchés adjugés en vue de travaux censés débuter le mois prochain.

Lire aussi: 714 millions de dirhams pour l’aménagement des routes de la province d’Al Hoceima

Jeunesse et des sports: un stade et des centres socio-sportifs

Le futur stade d'Al Hoceima. Crédit: DR

Le futur stade d’Al Hoceima. Crédit: DR

Les engagements 

Le département de Rachid Talbi Alami doit notamment construire une piscine olympique, un stade de football à Al Hoceima, des centres socio-sportifs, deux salles couvertes dans les communes d’Ajdir et d’Issaguen. Il est également prévu d’aménager des terrains de sport pour les équipes évoluant en divisions amateurs. Le programme tablait sur une trentaine de centres sociaux.

Les réalisations

Les terrassements liés à la construction du stade d’Al Hoceima ont débuté et des appels d’offres seront lancés « prochainement » pour les travaux de construction selon une source au sein du ministère de la Jeunesse et des Sports. L’enceinte devrait sortir de terre à « l’horizon 2019-2020 », précise la même source. La piscine olympique devrait être construite « dans les délais » en 2019, mais aucune précision ne nous a été donnée à ce sujet. Notre interlocuteur précise qu’une quinzaine de centres socio-sportifs, soit la moitié du nombre prévu dans le cadre du plan de développement d’Al Hoceima ont été érigés.

Lire aussi: Mondial 2026: Casablanca, Tanger, Marrakech, Al Hoceima, Oujda… la liste des villes qui préparent leurs stades

Eau: un barrage et des protections contre les inondations

DR

Les engagements

Dans le cadre du projet de développement Al Hoceima Manarat Al Moutawassat, le département de Charafat Afailal doit réaliser des ouvrages de protection contre les inondations pour 12 centres. Le secrétariat d’État chargé de l’Eau doit également œuvrer à la réalisation d’un barrage sur Oued Ghiss.

Les réalisations

Le projet de construction du barrage sur Oued Ghiss ne peut pas avancer pour le moment, en raison des procédures d’expropriation qui sont en cours. Un seul des douze travaux des ouvrages de protection contre les inondations a été achevé tandis que six sont en cours de réalisation selon un document du secrétariat d’État de l’Eau que Telquel.ma a pu consulter. Deux chantiers seront lancés au mois de septembre, tandis que deux autres débuteront au mois d’octobre. Les plis relatifs aux appels d’offres des chantiers qui seront lancés en septembre 2017 seront ouverts le 23 août.

Les autres ministères

Les ministères de l’Économie et de l’Intérieur n’ont pu être joints. Ces deux départements sont également en charge du rapport d’inspection sur les projets lancés dans le cadre du plan de développement de la province d’Al Hoceima. Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a répondu à nos sollicitations, mais a indiqué qu’il s’exprimerait sur l’avancement de ses projets auprès de la commission d’inspection.

article suivant

Nous, citoyennes et citoyens marocains, déclarons que nous sommes hors-la-loi

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.