Aucune université marocaine parmi les 800 meilleures du monde

Aucune université marocaine parmi les 800 meilleures du monde

Image d'illustration. Crédit: Crédit : DR

Dans l’édition 2017 du Classement de Shanghai, publiée cette semaine, aucune université maghrébine ne figure parmi les 800 meilleures universités de la planète. Même si certains de ses critères sont parfois critiqués, ce palmarès demeure le plus reconnu par le monde universitaire.

Le curseur a beau écumer les centaines de lignes de l’index, il ne trouve pas trace du drapeau rouge frappé du pentagramme vert. Le croissant et l’étoile des étendards algériens et tunisiens ne crèvent pas davantage l’écran. Et pour cause. Aucun établissement du Maghreb ne fait partie des 800 facultés les plus cotées au niveau international.

Concrètement, cela signifie que nulle institution de la sous-région ne possède dans ses rangs de Prix Nobel ni de médaille Fields (équivalent du Nobel pour les mathématiques), de chercheurs régulièrement cités dans des publications internationales, rédacteurs pour les revues Nature et Science.

Cela veut aussi dire qu’aucune université maghrébine n’est référencée de façon significative dans les prestigieux Science Citation Index-Expanded (SCIE) et Social Science Citation Index (SSCI).

Le top 500 du cabinet Shanghai Ranking Consultancy reste dominé par les académies américaines (135 instituts), chinoises (57) et britanniques (38). L’université d’Harvard (Massachusetts) arrive largement en tête, devant Stanford et l’Université de Cambridge, seule université non américaine du top 5 (avec Cambridge, elles sont les seules universités non américaines du top 10).

Dans le monde arabe, seules les écoles saoudiennes et égyptiennes tirent leur épingle du jeu. Les King Abdelaziz et King Saud Universities parviennent à s’intercaler entre la 101e et la 150e position, tandis que la King Abdullah University of Science and Technology (201-300e), la King Fahd University of Petroleum & Minerals et la Cairo University (401-500e) complètent le top 5 de la région Mena.

Sur le continent africain, l’Afrique du Sud se distingue grâce aux universités du Witwatersrand (201-300e), du Cap (301-400e), de Stellenbosch (401-500e), de Johannesburg (401-500e) et du KwaZulu-Natal (401-500e).

Capture d’écran 2017-08-17 à 15.01.32

Considéré comme le plus fiable des classements internationaux, le Shanghai Ranking n’en est pas moins accusé de ne pas évaluer qualitativement les enseignements, et de sous-estimer les sciences humaines et sociales – une sous-catégorie spéciale leur est pourtant dédiée, tout comme pour les spécialités médecine, ingénierie ou biologie-agriculture-vétérinaire.

Dans la hiérarchie 2016 du journal Times Higher Education, autre référence, le Maroc réussissait à placer les universités Cadi Ayyad (Marrakech) et Mohammed V (Rabat) respectivement aux 14e et 15e rangs du monde arabe.

article suivant

Casablanca Finance City : clap de fin pour le régime fiscal préférentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.