Abdellah Bouanou: "Il faudrait généraliser le mouvement de mutation des profs"

Abdellah Bouanou: "Il faudrait généraliser le mouvement de mutation des profs"

Quatre groupes parlementaires ont appelé Mohamed Hassad à s'expliquer au parlement sur les dossiers épineux de l'éducation.

Par

Abdellah Bouanou, président de la commission. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Quatre groupes parlementaires (PJD, PAM, USFP, MP) ont convoqué Mohamed Hassad devant la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication au sujet de la prochaine rentrée scolaire. « Le nouveau ministre de l’Éducation nationale a fait une pléiade d’annonces pour la rentrée scolaire, mais ça manque de précision« , nous indique le député PJD Abdellah Bouanou.

Le mouvement de mutation des enseignants figure également parmi les objets de la convocation. Pas plus tard que le 18 juillet, Mohamed Hassad annonçait à la deuxième chambre du parlement que 23.000 demandes de mutation d’une province vers une autre sur un total de 32.000 avaient été traitées.

Le ministre a d’ailleurs souligné la difficulté liée au traitement de ces demandes qui atteignent les 50.000 annuellement et assuré que son département œuvrerait à satisfaire le plus grand nombre. 51.463 demandes ont été déposées cette année d’après la MAP.

« Les chiffres avancés par le ministre sont encourageants, mais ce n’est pas assez! Il faudrait une généralisation du mouvement de mutation« , nous indique Bouanou. « J’ai plusieurs cas de personnes ayant les points requis et l’ancienneté, mais qui n’ont pas été mutées, ce qui est injuste« , ajoute-t-il.

Le ministre de l’Éducation nationale devra également répondre à des questions sur le projet de loi-cadre relatif à la réforme de l’éducation. « Il a défini un certain nombre de priorités, mais il ne parle pas de la loi-cadre de l’éducation qui à notre sens mérite d’être longuement discutée« , relève encore Abdellah Bouanou.

La commission de l’éducation à la première chambre cherche aussi à revenir en détail sur les annonces-chocs faites récemment par le ministre Hassad qui s’est engagé à mettre à disposition 260.000 tables pour les salles de classe. Il  avait également promis de recruter 24.000 nouveaux enseignants d’ici la rentrée prochaine afin de résoudre les problèmes liés à l’encombrement des classes et au manque d’effectif dans certains établissements. Pour l’heure, la demande de convocation est toujours en cours de traitement.

article suivant

Demande de liberté provisoire suspendue jusqu’au 19, audience reportée au 23 septembre

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.