Abdellatif Jouahri: "il n’y aura pas de dévaluation du dirham"

Abdellatif Jouahri: "il n’y aura pas de dévaluation du dirham"

Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al Maghrib © Yassine Toumi

À l’occasion d’une conférence de presse ce mardi, le wali de Bank Al Maghrib a réagi à la ruée des opérateurs économiques sur le marché des devises. Il en a profité pour annoncer le lancement effectif fin juin de la réforme du système de changes.

Le wali de Bank Al Maghrib (BAM),  Abdellatif Jouahri, a réagi aux tensions sur les devises dues à une ruée sur les salles de marché par les opérateurs financiers. Le wali de BAM a voulu calmer les inquiétudes sur l’impact de la réforme du régime de change. « Il n’y aura pas de dévaluation du dirham« , a-t-il rappelé.

« Tous les calculs indiquent qu’il n’y aura pas de dévaluation« , insiste Abdellatif Jouahri qui a pointé du doigt le comportement des banques après l’effervescence récemment observée sur le marché de devises. Pour lui, si les banques et les opérateurs n’ont pas cru aux promesses de la banque centrale, c’est qu’il y a un problème.

En effet, les opérateurs économiques, inquiétés par la prochaine réforme du régime de change, se sont rués vers les salles de marché pour sécuriser leurs futures opérations en devises. Le wali de BAM a ainsi révélé que « la demande de devises de la part des banques auprès de Bank Al Maghrib a atteint plus d’un milliard de dirhams par jour sur le dernier mois ».

Abdellatif Jouahri déplore ces opérations financières. Il estime que « la crédibilité de la banque centrale a été remise en cause« . Le wali de BAM annonce dans la foulée que ses services « demanderont aux banques de justifier les opérations » d’achat de devises.  « Les opérateurs économiques vont se rendre compte qu’ils ont effectué des opérations de couvertures qui ne servent à rien », poursuit-il.

Cette fébrilité des salles de marché n’aura pas d’impact sur le calendrier de la réforme. Abdellatif Jouahri a annoncé une conférence de presse aux côtés du ministre de l’Économie d’ici la fin du mois de juin pour annoncer la date effective de l’entrée en vigueur de la flexibilité partielle de change.

article suivant

Ce qui va changer pour les droits d'auteur

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.