Hirak: Une vidéo de faux militaires menaçant Zafzafi provoque une réaction des FAR

Dans une dépêche publiée ce 3 juin, une source au sein des FAR assure que l'institution militaire ne communique qu'à travers des "canaux officiels". 

Par

Dans une dépêche publiée ce 3 juin, une source au sein des FAR assure que l’institution militaire ne communique qu’à travers des « canaux officiels ». 

« Les messages attribués aux Forces Armées Royales (FAR) circulant actuellement sur les réseaux sociaux par des inconnus vêtus de tenues militaires et fustigeant des personnes en lien avec ce qui se passe au Rif, n’ont aucune relation avec l’institution militaire » indique une dépêche de l’agence de presse MAP diffusée ce 3 juin qui cite une source au sein des FAR. Cette source précise que l’institution militaire ne dispose pas de page Facebook  et que « les personnes qui communiquent à travers les réseaux sociaux et WhatsApp au nom des FAR enfreignent la loi » tout en assurant que les FAR communiquent à travers des « canaux officiels ».

Cette communication intervient après la diffusion, sur les réseaux, sociaux d’une vidéo montrant un groupe d’individus vêtus de tenues militaires menaçant le leader du mouvement de contestation d’Al Hoceima, Nasser Zafzafi. On y voit ces derniers s’approcher la caméra et s’adresser directement au leader du Hirak d’Al Hoceima qu’ils accusent de vouloir causer la « fitna » et de vouloir séparer le Rif du reste du Maroc. Le groupe va même jusqu’à menacer Zafzafi de violences physiques.

La publication de cette dépêche a lieu  trois  jours après la diffusion d’un communiqué où le ministère de l’Intérieur avait dénoncé la diffusion«  sur les applications de messagerie instantanée, les smartphones et les réseaux sociaux d’informations erronées qui lui sont attribuées ». 

article suivant

Le plaidoyer d’Ahmed Reda Chami pour renforcer la classe moyenne