Laftit étend le "nouveau concept d’autorité" d’Al Hoceima à l’Oriental

Laftit étend le "nouveau concept d’autorité" d’Al Hoceima à l’Oriental

Le ministre de l’Intérieur entend appliquer sa doctrine d’une autorité basée sur "l’écoute des préoccupations des citoyens", testée dans la province d’Al Hoceima, à celle de Nador.

Par

Mieux vaut prévenir que guérir. Lors d’une visite à Nador (L’Oriental) où il a rencontré les responsables locaux, les élus et les acteurs de la société civile de la province le 24 mai, Abdelouafi Lafiti a appelé les autorités territoriales à « promouvoir une politique de proximité à l’égard des revendications des citoyens et de leurs préoccupations » rapporte la MAP. Le ministre de l’Intérieur a également invité les responsables locaux à « favoriser la culture du dialogue, dans le cadre du nouveau concept de l’autorité« .

Lors de cette rencontre, Abdelouafi Laftit a rappelé que la région de l’Oriental était « une priorité stratégique » pour l’Etat, et que l’intérêt manifesté à son égard par les autorités ne devait pas être compris comme « une réaction conjoncturelle à une situation définie« . Il faisait allusion au contexte tendu à Al Hoceima où l’Etat a réagi en dépêchant une délégation de sept ministres dans le 22 mai.

Lire aussi : 7 ministres à Al Hoceima : visites de chantiers et débat marathon avec les élus et acteurs associatifs

La MAP relève d’ailleurs que la réunion de Nador « s’inscrit dans le cadre de l’interaction positive avec les besoins des citoyens et l’écoute de leurs préoccupations, dans la perspective de définir les méthodes idoines pour la création d’une structure économique durable« .

« La réalisation des objectifs escomptés de tous les programmes de développement est tributaire de la conjugaison des efforts de l’ensemble des acteurs, notamment les instances élues« , a souligné Laftit, ajoutant que « la même mobilisation est attendue de la part de la société civile qui doit renforcer la contribution de la population au processus de développement« .

Les élus locaux, parlementaires et représentants de la société civile ont salué l’initiative de cette réunion, mais aussi fait part « des grandes préoccupations de la population liées notamment aux secteurs vitaux comme la santé, l’enseignement, l’emploi et l’investissement« .

Après Nador, Abdelouafi Laftit a rencontré dans la même journée les élus et les représentants des autorités locales et de la société civile de la province Driouch.

article suivant

Les députés suggèrent un fonds pour appliquer les jugements contre l’Etat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.