La Hongrie veut faire du Maroc son hub vers l'Afrique

La Hongrie veut faire du Maroc son hub vers l'Afrique

En visite au Maroc le 25 avril, Peter Szijjarto, ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce, a rencontré Saad Eddine El Othmani ainsi que plusieurs membres de son gouvernement, pour relancer les relations entre les deux pays.

Par

Crédit : MAP

La dynamisation des relations entre le Maroc et la Hongrie était au centre des entretiens qu’ont eus le chef du gouvernement marocain et le ministre des Affaires étrangères et du Commerce hongrois. Les deux pays ont salué « l’excellence des relations d’amitié » qui les lient, selon un communiqué de la primature relayé par l’agence MAP.

Partenariat économique Maroc-Hongrie

Le ministre des Affaires étrangères a « noté que les échanges économiques bilatéraux demeurent en deçà de l’excellence des relations politiques ». Il a annoncé à cet effet la mise en place d’un Conseil de partenariat économique Maroc-Hongrie, ainsi que la réunion de la commission économique mixte maroco-hongroise en octobre. Un forum économique se tiendra en parallèle de la réunion de cette commission mixte.

Le ministre hongrois a par ailleurs rencontré Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, et Lamia Boutaleb, secrétaire d’État du même département, pour redynamiser la coopération en matière de tourisme, qui remonte à l’accord de coopération signé en 1998 entre les deux pays. Il s’est enfin entretenu avec Aziz Rebbah, ministre de l’Énergie et des Mines, afin de développer des partenariats, notamment en matière d’énergie nucléaire et hydraulique.

Hub vers la Russie et les Balkans

Peter Sjizzarto, à l’issue de sa rencontre avec Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, a annoncé que l’objectif était d’atteindre 200 millions de dollars d’échanges commerciaux entre les deux pays selon la MAP. Pourtant en 2016, les échanges entre les deux pays totalisent 2 milliards de dirhams, contre 1,8 milliard l’année précédente, selon les chiffres de l’Office des changes.

Le ministre hongrois a indiqué que son pays pouvait « servir de hub logistique pour les produits marocains à destination de l’Europe, la Russie et des pays des Balkans« , tout comme il a assuré que le Maroc représentait une « porte d’entrée pour l’Afrique » du côté des exportations hongroises.

Peter Sjizzarto s’est également entretenu avec son homologue marocain, Nasser Bourita. Une rencontre à l’issue de laquelle le chef de la diplomatie hongroise a salué le rôle « stabilisateur » du pays dans la région de l’Afrique du Nord. Au cours de cet entretien, il a également abordé la question du Sahara, espérant que « cette question sera résolue rapidement étant donné son impact négatif sur la coopération régionale » et notant qu’elle constitue un obstacle au développement et à la croissance de la région, selon la MAP.

La visite de Peter Szijjarto a également été marquée par le renouvellement d’une convention entre les deux pays dans le domaine de l’éducation. Ce « plan de travail maroco-hongrois » s’étend désormais sur la période 2017-2019, et prévoit notamment l’octroi par le gouvernement hongrois de 100 bourses d’études à des étudiants marocains. Un nombre que le gouvernement hongrois s’est dit « prêt à augmenter » si suffisamment d’étudiants étaient intéressés.

article suivant

Le débat sur les libertés individuelles s'invite au Parlement

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.