Italie: la puanteur de friture devient un délit

La Cour de cassation italienne a reconnu coupables "de harcèlement olfactif" les propriétaires d'un appartement. Ces derniers étaient poursuivis par leurs voisins... pour des odeurs de friture.

Par

Des odeurs insupportables de friture ont fait l’objet d’un litige entre voisins en Italie, rapporte l’agence de presse Belga, relayant une information parue dans le média italien Il sole 24 Ore. Les propriétaires d’un appartement étaient accusés par leurs voisins de provoquer des émissions continues de fumées, ainsi que des odeurs et bruits insupportables provenant de leur cuisine.

Les accusés se sont défendus en argumentant que cette plainte pour odeurs insupportables n’avait pas lieu d’être, mais faisait suite à un différend de voisinage qui s’est peu à peu envenimé.

La Cour de cassation a donné raison aux plaignants. La juridiction italienne a déclaré leurs voisins coupables de « jet dangereux de choses« , jugeant qu’il fallait tenir compte du critère de tolérance normale, inscrit à l’article 844 du Code civil. Au grand dam des personnes visées par la plainte, qui estimaient qu’une telle loi ne pouvait s’appliquer aux odeurs.

article suivant

Basilique Sainte-Sophie : l’Unesco, préoccupée, appelle la Turquie au dialogue