La fusion LafargeHolcim impacte les résultats de la SNI

La fusion LafargeHolcim impacte les résultats de la SNI

La Société nationale d’investissement (SNI) confirme son tournant africain entamé avec des résultats stables. Ceux-ci sont momentanément dopés par la joint venture de Lafarge avec son partenaire Holcim Maroc.

Par

Hassan Ouriagli, PDG de la SNI

33,5 milliards de dirhams de chiffre d’affaires en 2016. Les résultats financiers de la Société nationale d’investissement (SNI) pour l’exercice écoulé ont été rendus publics le 29 mars. « Le résultat net part du groupe (RNPG) affiche une hausse de 34 % essentiellement sous l’effet de la fusion entre Lafarge Ciments et Holcim Maroc« , explique la holding royale. Sans cette opération, le RNPG serait en hausse de 8 %. Il s’établit à 4,4 milliards de dirhams, contre 3,2 milliards l’an dernier alors que le chiffre d’affaires reste stable (+0,2 %).

Côté participation, les évolutions sont minimes. La SNI s’est délestée de la société immobilière Mimosas VI dont elle détenait 100 % des parts. Elle a été cédée pour 15.000 dirhams à Prestige Resorts SA, la filiale du groupe émirati Emaar. Par ailleurs, la SNI détient désormais directement 50% de l’Omnium de gestion marocain (OGM). Des parts récupérées à sa propre filiale Attijariwafa Bank qui la détenait intégralement. Avec un capital de 1,8 milliard de dirhams, OGM détient 80% de Wafa Assurance.

Lire aussi : Attijariwafa bank ouvre le capital de Wafa Assurance à la SNI

« Le groupe a pour ambition de faire de Wafa Assurance un leader en Afrique francophone à travers des acquisitions ciblées« , déclarait Hassan Ouriagli, le PDG de la SNI, lors du Forum international Afrique Développement (FIAD) en mars.

Depuis son tournant africain amorcé en 2014, le but est de « transformer la SNI en un fonds d’investissement panafricain de référence à long terme, pour des projets de grande taille, catalyseurs de progrès aux niveaux local et régional« , ajoute le président. Le groupe prévoit notamment d’investir dans l’exploitation aurifère à travers Managem, de faire de LafargeHolcim le numéro 1 dans 12 pays francophones, ainsi que d’investir dans l’énergie et l’hôtellerie, alors que l’acquisition de la banque Barclays Egypt par Attijariwafa bank est en cours de finalisation.

article suivant

L'écrivain et réalisateur franco-afghan Atiq Rahimi fait son cinéma

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.