Cherki Drais à Al Hoceima pour apaiser les tensions

Le ministre délégué de l’Intérieur, Cherki Drais s'est rendu à Al Hoceima au lendemain de violents affrontements signalés dans la ville.

Par

Charki Drais © Yassine Toumi

Alors qu’une enquête a été ouverte par la DGSN, le ministre délégué auprès de l’Intérieur, Cherki Drais, s’est réuni avec les instances élues d’Al Hoceima le 6 février. À l’ordre du jour: les heurts qui ont opposé les forces de l’ordre et des manifestants les 4 et 5 février lors de commémorations à Al Hoceima et Boukidan en hommage au résistant rifain Abdelkrim El Khattabi. Selon les autorités, 27 membres des forces de l’ordre ont été blessés lors de ces affrontements. Les manifestants affirment pour leur part avoir été « violentés » lors de l’intervention policière. 

Lire aussi : Al Hoceima: une commémoration sous haute tension

Cherki Drais a défendu l’action des autorités, et réaffirmé l’importance du « respect des dispositions de la loi« . Une référence à l’interdiction de ces manifestations par les autorités locales. Il a aussi mis l’accent sur la responsabilité des agents de l’Etats dans la « préservation de l’ordre public » et leur engagement à « faire face à toute tentative d’entrave à la libre circulation sur les voies publiques » et à toute » atteinte à la sécurité des citoyens et de leurs biens », selon la MAP.

Lire aussi : Affaire Mouhcine Fikri: la police disperse pour la première fois un sit-in à Al Hoceima

Lire aussi : Mouhcine Fikri : Plusieurs milliers de manifestants à Al Hoceima

article suivant

Tarik Kabbage: "L'Alternance était un moment difficile pour lui"