Jettou insiste sur l’urgence d’une réforme globale des retraites

Jettou insiste sur l’urgence d’une réforme globale des retraites

Lors d’une intervention au parlement, le président de la Cour des comptes a critiqué la réforme des retraites telle qu’elle est conçue par le gouvernement. Il estime nécessaire la mise en place d’une réforme globale pérennisant le système de retraite marocain.

Par et

Driss Jettou, Premier président de la Cour des comptes.

Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, est intervenu devant la Chambre des conseillers le 23 janvier pour discuter de la réforme du régime de retraite proposée le gouvernement. L’ancien premier ministre n’a pas mâché ses mots. « La réforme des retraites vient avec beaucoup de retard« , a-t-il souligné à l’entame de son intervention. Pour rappel, la réforme du régime des retraites devait être actée en 2008. Le retard accusé dans le processus pèse lourdement sur la Caisse marocaine des retraites (CMR).

Lire aussi: La réforme des retraites définitivement adoptée par le Parlement

Évoquant la réforme proposée par le gouvernement et adoptée par le parlement au mois de juillet dernier, le président de la Cour des comptes a déclaré que celle-ci « ne résout pas le problème définitivement« . Assisté par les magistrats de la Cour, Driss Jettou a également mentionné un autre problème, celui du système de promotion dans la fonction publique.

Pour l’ancien Premier ministre, l’augmentation des salaires des fonctionnaires pèse significativement sur les ressources de l’État. À tel point que le fonds du régime des retraites sera épuisé en 2028 selon les projections des magistrats de la Cour des comptes. Il faut dire que le nombre de retraités, qui est passé de 155 000 en 2004 à 337 000 actuellement, ne cesse d’augmenter alors que les ressources financières tarissent.

Lire aussi: La Cour des comptes alerte sur l’insuffisance des stocks de sécurité du Maroc

480 000 retraités en 2030

La situation risque d’empirer puisqu’en 2030,  480 000 employés devraient partir à la retraite. « Alors qu’avant, nous avions un retraité pour 12 employés, aujourd’hui, nous disposons d’un retraité pour seulement 2 employés« , a indiqué le président de la Cour des comptes. Une situation qui peut s’expliquer par le mauvais encadrement des départs volontaires et anticipés qui ont affecté des secteurs névralgiques comme la santé et l’enseignement.

Lire aussi: Pourquoi et comment réformer notre régime des retraites ?

La crise que traverse le régime des pensions civiles de la CMR est difficilement solvable, même dans le cadre d’une éventuelle réduction de 40% des salaires des employés de la fonction publique. Pour y remédier, Driss Jettou suggère une réforme globale du système des retraites organisée autour des trois caisses de retraite de la place.

Ce n’est pas la première fois que Jettou évoque la situation des régimes des retraites à l’hémicycle. En mai 2016, l’ancien Premier ministre déclarait devant les parlementaires que « le déséquilibre des régimes de retraite constitue un grand danger pour les finances publiques, à même de menacer la pérennité de ces régimes et leur capacité à honorer leurs engagements dans l’avenir envers les actuels et les futurs retraités » .

Lire aussi: Driss Jettou alerte sur le « danger » du déséquilibre des régimes de retraite

article suivant

Le texte adopté par la Chambre des représentants

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.