La Copa Sudamericana endeuillée après le crash de l’avion transportant l’équipe finaliste brésilienne Chapecoense

Un avion qui transportait l'équipe brésilienne de football Chapecoense s'est écrasé le 28 novembre au soir, près de la ville colombienne de Medellin. Le bilan officiel fait état de 76 morts et cinq survivants.

Par

avion
Crédit : e-zara / Pixabay

L’appareil qui arrivait de Bolivie transportait 72 passagers et neuf membres d’équipage et il s’est écrasé à Cerro Gordo, dans la commune de La Union.

L’accès au site du crash, situé à environ 50 km de Medellin, n’est possible que par voie terrestre en raison des « conditions climatiques », a ajouté l’aéroport de Mellin.

« Apparemment, l’avion est tombé en panne sèche », a indiqué à l’AFP Elkin Ospina, maire de La Ceja, une commune voisine de La Union. L’Autorité de l’aéronautique civile a indiqué avoir mis en place un poste de commandement unifié à l’aéroport de Medellin pour gérer la situation.

Les joueurs du club de football de Chapecoense se rendaient à Medellin pour y affronter l’Atletico Nacional de Colombie dans le match aller de la finale de la Copa Sudamericana. Le 29 novembre, la Confédération de football de la région (Conmebol) a annoncé que la rencontre était suspendu. « Toutes les activités de la confédération sont suspendues jusqu’à nouvel ordre », a déclaré la Conmebol, dont le congrès de l’organisme sportif qui devait se tenir le 30 novembre à Montevideo. Le président de la Conmebol, le Paraguayen Alejandro Dominguez, s’est immédiatement rendu à Medellin.

 

article suivant

Safi : les mesures adoptées pour contenir la propagation du virus