Affaire Fikri: Trois jours de grève décrétés par deux syndicats

Affaire Fikri: Trois jours de grève décrétés par deux syndicats

Plusieurs syndicats organisent une grève pendant trois jours, à partir du 17 novembre, pour protester contre l'arrestation, qu'ils jugent abusive, de délégués de la pêche maritime dans le cadre de l'affaire Fikri.

Par

Pêche au port de Casablanca
Crédit : Yassine Toumi

Deux syndicats du secteur de la pêche maritime organisent un sit-in dans plusieurs ports du royaume, ce 17 novembre à midi, en protestation aux arrestations des délégués de la pêche maritime, suite au décès dramatique de Mouhcine Fikri, apprend-t-on d’un communiqué de l’Union marocaine du travail (UMT).

Ce jour de grève sera suivi le 22 et 23 novembre par deux autres jours de grève, selon le délégué dudit syndicat, joint au téléphone, et qui précise que la Confédération démocratique du travail (CDT) devrait également participer au débrayage. Selon des informations rapportées par nos confrères d’Al Massae, la décision d’organiser cette manifestation sera « certainement suivie par une autre grève, qui va paralyser le mouvement dans les ports d’import-export et au niveau des abattoirs de viande rouge et de volailles, ainsi que dans les laboratoires régionaux d’hygiène.» Si ce mouvement est suivi, comme l’espère le délégué de l’UMT, ces grèves auront des conséquences sur l’offre en matière de viande et de poissons ces prochains jours.

Lire aussi : Affaire Fikri: « Les trois fonctionnaires emprisonnés ont servi de boucs émissaires »

Un sit-in des professionnels de la pêche traditionnelle avait déjà été organisé devant la délégation de la pêche, le 31 octobre à Al Hoceima. Auparavant, les grandes villes du pays ont été le théâtre de rassemblements, en réaction au décès de Mohcine Fikri, 31 ans, grossiste de poissons broyé par le mécanisme d’un camion-benne dans la nuit du 28 octobre à Al Hoceima. Sa mort tragique a, dans un premier temps, suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux, mais aussi dans les rangs de la société civile qui se sont exprimés sur l’affaire, alors que l’enquête se poursuit pour élucider les circonstances du drame.

article suivant

Chariot Oil & Gas revoit à la hausse ses estimations de gaz naturel à Larache

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.