DGSN: les interventions de la police judiciaire dans l'affaire Mouhcine Fikri sont légales

Abdelatif Hammouchi © Yassine Toumi

La DGSN assure que ses interventions dans l’affaire de la mort de Mouhcine Fikri sont légales.

Réagissant aux critiques publiées par des internautes sur les réseaux sociaux, la DGSN (Direction générale de la sûreté nationale) assure que ses interventions dans le cadre de l’affaire Mouhcine Fikri sont légales. « Le Dahir […] réglementant la pêche maritime, tel que modifié et amendé, stipule, de façon claire, dans son article 43 que la recherche et la constatation des infractions sont effectuées par plusieurs instances et organes y compris les officiers de la police judiciaire relevant de la DGSN », explique un communiqué de l’Intérieur, publié dans la soirée du 3 novembre.

Les critiques formulées sur les réseaux sociaux disent que « l’intervention des fonctionnaires de la sûreté nationale dans des affaires relatives à la pêche maritime ne repose sur aucune réglementation légale », peut-on lire dans le communiqué. «La DGSN tient à préciser que l’article 18 du code de procédure pénale investit la police judiciaire d’attributions générales qui consistent à établir le crime, rassembler les preuves et rechercher les auteurs », selon la même source. L’article 46 pour sa part « autorise les agents et les verbalisateurs ayant constaté des infractions en matière de pêche maritime à faire directement appel à la force publique pour l’exécution de leur mission ».

article suivant

Vers une pénurie de masques sanitaires au Maroc ?