Elections. Le PPS table sur un taux de croissance de 6 %

Législatives: Le PPS table sur un taux de croissance de 6 %

Éducation, logement, emploi, écologie... Les mesures que souhaite entreprendre le PPS après les élections du 7 octobre.

Par

Nabil Benabdellah © Yassine Toumi / TELQUEL

Le Parti du progrès et du socialisme (PPS) a dévoilé, le 22 septembre, son programme pour les élections législatives du 7 octobre. Le projet s’articule autour de trois axes : L’humain au cœur des politiques publiques, concilier efficacité économique et justice sociale mais aussi l’approfondissement de la dimension écologique.

Réduire la déperdition scolaire de moins de 50 %

En premier lieu, le PPS aspire à réformer l’éducation nationale en proposant un enseignement généralisé, gratuit et obligatoire de 3 à 15 ans. De même, la formation du livre souhaite s’attaquer au problème de la déperdition scolaire en instaurant un soutien scolaire pour les élèves en difficulté. Elle projette d’adopter de méthodes didactiques nouvelles contribuant à l’acquisition des capacités d’analyse, de synthèse, de résolution de problèmes, pour donner plus d’autonomie aux apprenants, en plus de l’éveil critique et de l’auto-apprentissage.

Pour l’enseignement supérieur, le PPS propose de créer des complexes universitaires régionaux et de résorber, dans l’immédiat, le déficit des enseignants suite aux départs massifs à la retraite, offrant des contrats aux enseignants-chercheurs retraités.

Réduire le déficit de logement de 400 000 à 200 000

Pour pallier le problème de l’habitat, le parti dirigé par Nabil Benabdellah compte poursuivre et amplifier les chantiers de lutte contre la prolifération de l’habitat insalubre et améliorer les conditions de vie des populations. Une politique qui implique l’application des programmes nationaux tels Villes sans bidonvilles ainsi que la mise en activité de l’agence dédiée à la rénovation urbaine et à la réhabilitation des constructions menaçant ruine.

Le parti du livre propose aussi de réduire le déficit en logement de 400.000 à 200.000 logements à l’horizon 2020. Le PPS souhaite également diversifier et accentuer l’offre en logement par la mise sur le marché d’un nouveau produit, similaire au logement social (à 250.000 DH), et destiné à la classe moyenne. Il souhaite aussi renforcer la mixité dans les projets dans les grandes villes, en favorisant les logements évolutifs dans les périphéries et les petites villes.

Plus de représentation féminine dans les assemblées

Le thème de la parité est également présent dans le programme du PPS. Le parti désire renforcer la représentation féminine dans toutes les assemblées élues pour atteindre le 1/3 puis la parité et l’intégration économique des femmes en renforçant leur taux d’activité.

Il propose aussi la généralisation de la scolarité des petites filles et les orienter vers des métiers qualifiés. Il opte davantage pour la création de l’auto-emploi et l’auto-entreprenariat. En ce qui concerne les femmes en situation de vulnérabilité, le PPS souhaite leur assurer un revenu minimal à travers la mise en place de fonds de cohésion sociale tout en revalorisant les pensions de réversion.

Un taux de croissance de 6 % à l’horizon 2020

Le PPS souhaite accentuer la croissance en vue d’atteindre un taux de croissance durable de 6 % à l’horizon 2020. Pour cela, il compte faciliter l’accès au foncier, au crédit, aux marchés publics et alléger les procédures administratives afin d’écarter tous les obstacles entravant l’investissement.

Le parti du livre souhaite également adopter une politique destinée à l’encouragement des PME et TPE  en décomposant autant que possible les marchés publics en lots séparés, afin de permettre à ces entreprises de soumissionner. La formation veut aussi aménager les zones industrielles comportant des petits lots à prix préférentiels aux porteurs de projets. Le PPS veut également lutter contre l’économie de la rente par tous les moyens juridiques et fiscaux. Il ambitionne aussi de libéraliser certains secteurs et mener une politique efficace contre le secteur informel.

Encourager l’investissement dans le domaine de l’écologie

Dans son programme, le PPS promeut la croissance verte. Pour cela, il compte encourager les initiatives privées et associatives et l’investissement dans les secteurs des énergies renouvelables, de l’eau, de l’efficacité énergétique, de l’aménagement urbain et de la foresterie. En matière de gestion des déchets, il pense à développer le traitement et le recyclage des déchets solides en se fondant sur le tri, la valorisation des déchets et l’organisation des filières de recyclage en liaison avec les industriels concernés.

 

article suivant

Cepsa et Derhem Holding lancent leurs stations-service pour 1,3 milliard de dirhams

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.