Comment intégrer l’une des cinq meilleures universités au monde

Comment intégrer l’une des cinq meilleures universités au monde

Le dernier classement Shanghai des meilleures universités vient d’être publié. Quatre établissements américains et un britannique forment le top 5. Comment intégrer l’un d'entre eux ?

Par

Crédit : Luftphilia/Flickr.

L’édition 2016 de ce classement, dit de Shanghai, qui se fonde notamment sur le nombre de professeurs et d’élèves ayant reçu un prix Nobel ou encore le nombre de publications scientifiques ou de chercheurs répertoriés, a été publié le 15 août. Cette année, l’université d’Harvard est en tête (comme toujours), suivie de celle de Stanford, de Berkeley, de Cambridge puis du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Toutes accueillent des étudiants étrangers, principalement en deuxième cycle. Alors, comment tenter sa chance ?

  • Harvard

harvard

Harvard accueille 21 % d’étudiants étrangers mais ne leur dédie pas de quota. Les étrangers doivent suivre la même procédure d’admission et répondre aux mêmes critères. Pour intégrer le premier cycle (Harvard College), les candidats doivent donc transmettre les résultats qu’ils ont obtenus aux tests standardisés passés au préalable (le SAT (Scholastic assessment test) ou le ACT), des lettres de recommandation de professeurs et leurs relevés de notes. Le test de langue type TOEFL n’est pas obligatoire. L’université souhaite souvent s’entretenir avec le candidat et dispose d’intervieweurs à l’étranger, y compris au Maroc. Mais, quoi qu’il en soit, si l’interview n’est pas possible pour des raisons pratiques (peu d’intervieweurs au Maroc), cela ne signifie pas automatiquement que la personne est éliminée. Les frais de candidature s’élèvent à 75 dollars et doivent être payés en ligne. La procédure est longue, les intéressés doivent donc s’en préoccuper une année en avance. Les candidatures pour le deuxième cycle (Harvard Schools) diffèrent selon les filières.

  • Stanford

    Crédit : yukihiro.m/Flickr.

    Crédit : yukihiro.m/Flickr.

Stanford accueille 23 % d’étudiants étrangers, la plupart en deuxième cycle. Les postulants étrangers suivent les mêmes démarches que les Américains pour être admis. Sont demandés le SAT et l’ACT (mais si la candidat ne peut pas le passer, il peut demander une dérogation par écrit), une lettre de recommandation et un relevé de notes. Les documents provenant du lycée ou de l’école doivent directement être envoyés à Stanford, sans transiter par le candidat. L’université n’impose pas de moyenne de notes minimale. Le TOEFL n’est pas obligatoire mais fortement recommandé pour prouver le très bon niveau d’anglais de l’étudiant. Les frais de candidature sont de 90 dollars.

Si le candidat jouit d’un talent artistique (musique, danse, théâtre…), il peut en apporter la preuve dans son dossier de candidature avec un portfolio. Il s’agit d’une pièce optionnelle, étudiée à la discrétion du jury.

  • Berkeley

Crédit : 表示-継承 3.0/Flickr.

Crédit : 表示-継承 3.0/Flickr.

L’université publique accueille 9 % d’étrangers. Ceux si doivent suivre la sélection classique, à laquelle s’ajoute d’autres critères. Pour la langue par exemple, le candidat doit avoir obtenu au minium 6,5 au IELTS ou 80 au TOEFL.

  • Cambridge

Crédit : Cambridgeuniversity/Instagram.

Crédit : Cambridgeuniversity/Instagram.

La prestigieuse université britannique compte plus de 30 % d’étudiants étrangers (et plus de 60 % en deuxième cycle). Pour intégrer l’établissement en deuxième cycle, il faut avoir obtenu son précédent diplôme supérieur avec au moins 16 sur 20 et présenter un très bon score à l’un des tests d’anglais reconnus. Lors de la candidature (qui débute en octobre de l’année précédent la rentrée), l’intéressé doit choisir parmi une trentaine de facultés. Un entretien est obligatoire. Pour intégrer Cambridge juste après le bac, le futur étudiant doit réaliser son inscription UCAS (équivalent du français admission post-bac) en plus de passer différents tests.

  • MIT

MIT

27 % des étudiants du MIT sont étrangers (et plus de 50 % dans certaines filières de deuxième cycle). Les conditions pour être admis diffèrent d’une filière à l’autre. Par exemple, les scores minimum à obtenir au TOEFL et au IELTS varient (certaines ne reconnaissent pas le TOEFL). CV, lettres de motivation et recommandation peuvent être exigées. Mais de manière générale, les étudiants étrangers se plient à la même procédure que les Américains. Seules les compétences linguistiques en anglais sont à prouver en plus.

 

article suivant

Le Maroc mandate quatre banques pour sa levée de fonds à l'international

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.