Meknès: Huit étudiants condamnés dans l’affaire de l’agression de Chaimae

Les étudiants condamnés ont écopé des peines allant de 2 à 6 ans de prison ferme pour agression contre l'employée de la cafétéria.

Par

La jeune Chaimaa agressée à l'Université de Meknès. Crédit : Goud.ma

Le tribunal de première instance de Meknès a rendu son verdict mercredi 27 juillet dans l’affaire de l’agression de Chaimae à la faculté des sciences de l’université Moulay Ismaïl, par huit étudiants. Ces derniers ont été condamnés à des peines allant de 2 à 6 ans de prison ferme, selon plusieurs sources médiatiques.

Les étudiants condamnés étaient poursuivies pour « menaces, séquestration, actes de violence contre une mineure et détention d’armes blanches ». L’affaire remonte au mardi 17 mai dernier lorsque des étudiants issus du courant de La Voie démocratique basiste – programme transitoire, un courant d’extrême-gauche, ont agressé cette jeune employée de la cafétéria de la faculté des sciences. La victime avait été attachée, giflée et insultée par ses agresseurs, qui lui avaient ensuite rasé les cheveux et les sourcils dans le cadre, « d’un procès populaire », nom donné par les groupes politisés à l’université pour désigner le vigilantisme.

Lire aussi:  Une jeune femme torturée, le crâne rasé à l’université de Meknès

article suivant

Ramzi Boukhiam remporte un championnat QS au Brésil