Échanges extérieurs: Les achats énergétiques ont baissé de 11 milliards de dirhams

Échanges extérieurs: Les achats énergétiques ont baissé de 11 milliards de dirhams

Les exportations marocaines augmentent à un rythme plus faible que celui des importations. C'est ce qui ressort des chiffres de l'Office des changes publiés le 18 juillet.

Par

Un bateau transportant des conteneurs

Les importations marocaines ont enregistré un bond de 7,1 milliards de dirhams au titre du premier semestre 2016, à 200,1 milliards de dirhams. Ce sont les acquisitions de biens d’équipement qui ont contribué le plus à cette augmentation, suivies des produits finis de consommation. Le recul des achats des produits énergétiques de 11,2 milliards de dirhams a atténué cette hausse. Hors produits énergétiques, les importations ont enregistré une augmentation de 11,6%.

Les chiffres publiés par l’Office des changes le 18 juillet font ressortir une progression des intrants beaucoup plus importante que celle des exportations, qui ont atteint 114,9 milliards de dirhams au lieu des 113 milliards réalisés à fin juin 2015. Les ventes marocaines à l’étranger n’ont augmenté que de 1,9 milliard de dirhams, affectées par la baisse des ventes de phosphates et ses dérivés. En revanche, presque tous les autres secteurs exportateurs ont enregistré des hausses de leurs ventes. C’est le cas, notamment, pour le secteur automobile dont les exportations ont rapporté 3,8 milliards de dirhams de plus que l’année précédente. Les secteurs traditionnels de l’agro-industrie et du textile ont également enregistré des hausses respectives de 6,4% et 5,2%.

Conséquence, le déficit commercial se creuse de 5,2 milliards de dirhams, à 85,2 milliards. Le taux de couverture se situe, quant à lui, à 57,4% contre 58,5%. Le bulletin de l’Office des changes fait aussi le point sur les flux financiers. Il en ressort une augmentation des recettes MRE à 29,1 milliards de dirhams. Les recettes touristiques, elles, ont augmenté de 3,4% à 26,3 milliards. Néanmoins, les investissements directs étrangers (IDE) ont enregistré un net recul de 23%, pour s’établir à 12 milliards de dirhams.

article suivant

Le match de gala de la Marche verte ou le patriotisme bling-bling prêché dans le désert

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.