Affaire Kamal Ammari : Un avocat compte se pourvoir en cassation

Affaire Kamal Ammari : Un avocat compte se pourvoir en cassation

L'affaire du décès du militant du 20-Février se clôture par un non-lieu. Une décision qui ne satisfait pas un des avocats de la famille, qui explique pourquoi il compte présenter l'affaire devant la Cour de cassation.

Par

Le père de Kamal Ammari, bradissant la photo de son fils, lors de son entèrrement. Crédit DR

Comment est décédé Kamal Ammari, militant du mouvement du 20-Février ? Ce membre d’Al Adl Wal Ihsan est mort des suites d’un arrêt cardiorespiratoire secondaire à une pneumopathie, le jeudi 2 juin 2011 à Safi, après avoir participé le 29 mai à une manifestation du 20-Février. Si les autorités niaient les informations selon lesquelles Kamal Ammari était décédé des suites de blessures subies lors de la manifestation, des militants ainsi que sa famille n’ont cessé de demander plus d’éclairages.

Une instruction « contre X » était donc en cours pour répondre à cette question, sur demande du procureur général et sur plainte de la famille, constituée en partie civile. Mohamed Aghnaj, avocat au barreau de Casablanca, membre du collectif de défense des ayants droits de la victime se désole que l’affaire se termine sur un non lieu, après décision de la chambre correctionnelle. « Et ce sans que le juge n’auditionne aucun responsable des forces de l’ordre » explique l’avocat. Et de préciser : « Alors que le but du procès devait être la révélation de la vérité et l’établissement des responsabilités. »

Maître Aghnaj s’étonne : « Le rapport de la commission diligentée par le CNDH [en 2011, NDLR], versé au dossier par le parquet, fait état de trois témoins directs et le juge d’instruction s’est limité à auditionner des témoins indirects. »

Maître Aghnaj assure avoir fait face à des difficultés de toutes sortes : « On nous a par exemple refusé une copie de l’autopsie ». Il explique à TelQuel que lui et ses confrères ne comptent pas lâcher l’affaire à ce niveau, et ont donc formé un pourvoi en cassation. L’affaire pourrait donc se rouvrir sous peu.

article suivant

A la Maison Blanche, Nasser Bourita rencontre à nouveau Jared Kushner

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.