Daoudi demande une enquête sur la torture subie par “Chaimaa”

Daoudi demande une enquête sur la torture subie par “Chaimaa”

Lahcen Daoudi a appelé à l'ouverture d'une enquête sur la torture d'une jeune employée à la faculté de sciences de Meknès.

Par

lahcen daoudi
Lahcen Daoudi, Crédit : DR

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Lahcen Daoudi, a appelé mardi 24 mai les élus de la chambre des représentants a mettre en place une commission d’enquête parlementaire au sujet de l’agression dont a été victime Chaimae, jeune employée à la cafétéria de la faculté de Meknès, mardi 17 mai, par des étudiants issus du Courant voie démocratique basiste. Des membres de ce courant sont suspectés d’avoir lié les mains et couvert les yeux de la jeune victime, avant de raser ses cheveux de force.

Lire aussi : Une jeune femme torturée, le crâne rasé à l’université de Meknès

Lahcen Daoudi, qui répondait à une question orale devant la Chambre des représentants, a demandé également aux élus de la majorité et de l’opposition de proposer des lois concernant la violence universitaire. Une demande également réitérée par sa ministre déléguée Jamila Moussali, lors de la réunion de la commission de l’enseignement et de la culture et de la communication à la deuxième chambre.

Selon Jamila Moussali, «il faut passer de la dénonciation à la criminalisation de l’acte», car selon elle, «le dit-courant est passé de la violence au crime». La ministre délégué de Lahcen Daoudi a révélé aussi que quatre étudiants parmi les dix poursuivis dans l’affaire, ont déjà eu la licence, et ne sont plus étudiants à la faculté.

article suivant

Incendies en Amazonie: Bolsonaro, seul contre tous

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.