Mawazine : Avec Bombino, le rock touareg a toujours la cote

Mawazine : Avec Bombino, le rock touareg a toujours la cote

Bombino, musicien touareg nigérien, monte ce 24 mai sur scène à Mawazine. L'occasion de mieux découvrir le genre dont il se revendique.

Par

Ce 24 mai, Bombino montera sur la scène du Bouregreg à Mawazine. Le trentenaire effilé, Omara Moctar de son vrai nom et qui ne se départit jamais de sa guitare électrique, présentera son cinquième album, Azel, plus envoûtant mais moins rock que le précédent, Nomad, qui l’avait définitivement installé à l’étranger. Bombino, un artiste né au Niger, qui chante en tamasheq, est le plus souvent classé “blues touareg” ou encore “rock touareg”.

Populaire et rebelle

Un genre dont la popularité ne faiblit pas, au contraire. Le groupe phare du style reste sans aucun doute Tinariwen (qui a participé à Mawazine en 2013), actif depuis le début des années 1980. Le groupe, originaire de la région de Kidal, au Mali compte aujourd’hui neuf albums au compteur. Et il a fait des émules : les plus jeunes de Tamkirest, eux aussi originaires de la région de Kidal, rappellent fortement leurs aînés. Tamikrest, tout comme Tinariwen et la plupart des autres groupes touaregs, fait de sa musique une arme de rébellion. L’engagement marque ce genre musical : les membres de Tinariwen ont accompagné la rébellion touarègue en 1990. En 2012, un de leurs membres a été kidnappé par un groupe djihadiste durant la guerre civile. Durant le conflit, Tamikrest, groupe favorable à l’indépendance de l’Azawad, au Nord Mali, enregistre et sort Chatma, un hommage à la femme touarègue, en pleine offensive djihadiste.

La relève est là

Le public étranger, notamment occidental, ne se lasse pas de ces artistes nomades qui marient blues, rock et musiques traditionnelles touarègues. De manière plus récente, c’est le quintet de Tamanrasset, en Algérie, Imarhan, dont un des musiciens est lié familialement à un membre de Tinariwen, qui affole la critique. Leur album éponyme, résolument contemporain, plus souriant que le gros de la production du même genre, sort tout juste. https://www.youtube.com/watch?v=2DMEUhqB_t4 Du Niger, d’où nous vient Bombino, un autre groupe se taille petit à petit un succès d’estime : Kel Assouf, dont la chanteuse Toulou Kiki, est notamment connue pour son rôle dans le film Timbuktu d’Abderrahmane Sissako. Tikounen, leur deuxième album sorti en 2016, a été un succès remarquable. Le groupe a déjà fait un crochet par le Maroc, au Festival international des nomades à M’hamid El Ghizlane, entre autres.

article suivant

A la Maison Blanche, Nasser Bourita rencontre à nouveau Jared Kushner

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.