Le business chinois des banques marocaines

Le business chinois des banques marocaines

Après l'accord de swap de devises conclu entre Bank Al-Maghrib et People’s Bank of China, c'est au tour des banques marocaines d'affirmer leur engagement vis à vis de la Chine. Trois banques marocaines ont signé des partenariats avec des opérateurs privés nationaux et chinois.

Par

Le roi Mohammed VI avec le président Xi Jinping. Crédit: AFP
Le roi Mohammed VI avec le président Xi Jinping. Crédit: AFP

La conclusion d’un accord de swap de devises entre Bank Al-Maghrib et People’s Bank of China a ouvert le bal des partenariats signés dans le cadre de la visite royale de Mohammed VI à l’empire du milieu. Les banques marocaines ont suivi le pas en actant des conventions entre opérateurs privés nationaux et chinois, toujours dans le cadre de cette visite.

Lire aussi: Une batterie de conventions pour booster les investissements chinois au Maroc

Six accords actés par Attijariwafa bank

Attijariwafa Bank a raflé le plus de contrats. La première banque du Maroc a procédé le 12 mai dernier, à la signature de six conventions stratégiques, selon un communiqué. Le premier accord a été acté avec le fonds chinois dédié à la promotion des investissements et du commerce chinois en Afrique : China Africa Development Fund (CADF). Les deux parties s’engagent à coopérer dans l’identification, le financement et  l’accompagnement des investissements chinois dans les pays africain où Attijariwafa bank est présente. les deux partenaires s’engagent également à encourager les co-investissements sino-marocains dans le continent.

Lire aussi: Mohammed VI en Chine : Enfin un partenariat gagnant-gagnant ?

Cap sur le solaire

La filiale de la SNI a acté un deuxième accord avec trois sociétés. Il s’agit du groupe chinois Linuo Paradigma, leader mondial dans la fabrication des chauffe-eaux solaires, du groupe marocain Cap Holding, et la Société d’Investissement Energétique (SIE). Attijariwafa bank apportera un accompagnement à la réalisation au Maroc du projet d’une unité industrielle d’une capacité de 50 000 chauffe-eaux solaires par an nécessitant un investissement de 100 millions de dirhams. La SIE, entité publique marocaine qui promeut les projets industriels énergétique participera au financement. Cap Holding, appartenant à la famille Alj, se chargera quant à elle de la distribution des produits. Attijariwafa Bank interviendra également auprès des usagers à travers la mise en place d’un dispositif de financement via  son réseau d’agences au Maroc ainsi que dans les autres pays africains.

La filiale de la SNI interviendra dans le financement d’un autre projet à caractère énergétique en partenariat avec les sociétés Hareo Solar Energy, entreprise chinoise spécialisée dans la production de cellules et de panneaux solaires, Jet Contractors, groupe marocain opérant dans les énergies renouvelables, et la SIE. Les trois promoteurs mettront en œuvre un projet industriel intégré destiné à la production au Maroc de 160 MW de modules photovoltaïques et 160 MW de cellules photovoltaïques pour un investissement global de 1,2 milliard de dirhams de dirhams en trois phases. Le rôle de la banque sera d’apporter un accompagnement au projet à travers une offre corporate.

Lire aussi: Le Maroc facilite l’obtention des visas pour les touristes chinois

Logistique, l’autre chantier d’AWB

La logistique figure parmi les secteurs cibles de Attijariwafa bank (AWB). La banque et la Société Nationale de Transport et de Logistique (SNTL) signent deux conventions respectivement avec China Harbour Engineering Company Ltd et Clevy China. Attijariwafa Bank devrait apporter son soutien à la promotion et au développement de zones logistiques nouvelles.

Enfin, Attijariwafa bank apportera son assistance à la réalisation d’une unité industrielle spécialisée dans la fabrication de composants ferroviaires, automobiles, et aéronautique destinés aussi bien au marché local qu’international. Ce projet sera porté par le groupe chinois, Sichuan Huatie Hi-Tech Construction Engineering Co., Ltd et la SNTL.

BMCE Bank of Africa promeut l’industrie et le business vert et l’industrie

BMCE Bank of Africa a également été de la partie. La banque de Othman Benjelloun, présente en Chine depuis près de 16 ans, a pour sa part signé deux accords économique et financier, selon un communiqué publié le 15 mai. la banque a acté un mémorandum d’entente avec China Africa Development Fund (CAD Fund) portant sur le renforcement de la coopération dans les domaines de l’infrastructure, de l’automobile, des énergies renouvelables, de l’agriculture, de l’électronique, des mines et parcs industriels pour le financement de projets de développement en Afrique. Ce partenariat porte également sur l’investissement dans les marchés de la dette publique et privée en Afrique.

Lire aussi: Maroc-Chine: 15 conventions et plusieurs milliards de dirhams d’investissements

Un deuxième mémorandum a été entériné par BMCE Bank of Africa , Haite Group et Morocco-China International ( Société d’investissement de la Chambre de Commerce Sino-marocaine) dans le but créer au Maroc un parc industriel sino-marocain ainsi qu’un fonds d’investissement bilatéral s’élevant à 1 milliard de dollar. Ce fonds devrait cibler les secteurs de l’aéronautique, des finances, des parcs industriels et des infrastructures. Aussi, un partenariat technique devrait également s’opérer en vue de lancer une banque dédiée au secteur des nouvelles technologies en Chine. BMCE Bank of Africa a également annoncé la création du «CLUB 223» visant la mise en place d’une plateforme d’affaires pour les entreprises chinoises et africaines opérant dans le «Green Business».

Des bus électriques pour BCP

La Banque Centrale Populaire n’est pas en reste. L’établissement bancaire dirigé par Mohammed Benchaaboun, a choisi pour sa part d’investir la filière des bus électriques. BCP accompagnera ainsi l’industriel chinois Yangtse Ltd et la Société d’Investissements Énergétiques (SIE), pour financer une unité industrielle de production de bus électriques de dernière génération au Maroc. Le projet porte sur un montant d’investissement de 1,2 milliard de dirhams.

Outre cette convention, la BCP et son partenaire ICBC (Industrial and Commercial Bank of China), première banque chinoise et mondiale, ont convenu d’élargir leur coopération au financement des projets d’investissement chinois au Maroc et en Afrique subsaharienne. Cet accord permet notamment la réalisation des premières opérations de paiement libellées en devise chinoise, le Renminbi (RMB) pour les entreprises opérant avec la Chine. Pour rappel, la BCP et ICBC avaient déjà conclu un accord dans ce sens, lors du forum économique Maroc-Chine qui s’est tenu en novembre 2014 à Pékin. Les conventions signées à cette occasion concernent deux autres partenaires chinois, en l’occurrence Huawei, opérateur NTI de référence, et Bonna, fournisseur mondial de thé, pour un montant global de 225 millions de dollars (l’équivalent de 2,1 milliards de dirhams).

article suivant

Les logorrhées d'El Othmani à Marrakech

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.