Hacking Team ne pourra plus vendre de logiciels au Maroc

La société de sécurité informatique Hacking Team s'est fait suspendre sa licence d'exportation dans la zone hors Europe. Le Maroc figurerait sur la liste des clients de l’entreprise italienne.

Par

Crédit : Colin/Flickr.

La société italienne de vente de logiciels de surveillance Hacking Team s’est fait suspendre sa licence par le gouvernement italien pour œuvrer dans les pays hors-Europe d’après le journal Spiegel. Hacking Team est tristement célèbre pour avoir procuré de logiciels espions aux gouvernements et aux agences de renseignement dans le monde entier. Désormais, il ne peut plus être autorisé à le faire en dehors de l’Europe.

La société est connue au royaume pour avoir vendu des outils d’espionnage informatique à certains clients marocains. Le 5 juillet 2015, l’entreprise italienne a été victime d’un piratage informatique. Les pirates auraient volé 400 gigaoctets de données confidentielles et hacké le compte Twitter de Christian Ponzi, l’un des responsables de la société. Publiés par WikiLeaks, les documents stipulent que le Conseil suprême de la défense nationale est l’un des clients intéressés par les services de Hacking Team.

Lire aussi: Une nouvelle preuve que le Maroc espionne ses citoyens?

Une facture datée du 15 février 2013 que la société avait adressé au CSDN, domicilié à Rabat, faisait état de la vente d’un produit Hacking team. Facturé à 100 000 euros, le produit vendu était capable d’infecter la majorité des systèmes d’exploitation sans être détecté par les antivirus.

L’association Reporters Sans Frontières qualifiait en 2012 l’enseigne «d’ennemi d’Internet». D’après les documents fuités sur la Toile, Hacking Team a vendu des logiciels à l’Égypte, au Maroc, au Brésil, en Malaisie, au Thaïlande, au Kazakhstan, au Vietnam, au Mexique et au Panama, entre autres.

article suivant

Le gouvernement suspend l'organisation des festivals et des manifestations culturelles