Le japonais Yazaki s’offre une troisième usine de câblage à Meknès

Le japonais Yazaki s’offre une troisième usine de câblage à Meknès

L’équipementier japonais Yazaki a investi 192 millions de dirhams pour sa nouvelle unité de production à Meknès. Elle emploie actuellement 1 700  personnes.

Par

Et de trois pour Yazaki Maroc. Après Tanger en 2000 et Kenitra en 2011, Yazaki le fabricant japonais de faisceaux de câbles pour automobiles a inauguré le 15 mars 2016, une nouvelle unité de production à Meknès. La cérémonie d’inauguration de la nouvelle unité Yazaki Maroc a eu lieu en présence de Moulay Hafid Elalamy le ministre de l’Industrie, Horst Rudolph, le président et CEO Yazaki Europe mais aussi Mohand Laenser, le président du conseil de la région Meknès-Fès.

Le nouveau site situé dans la zone industrielle d’Agropolis s’étale sur une superficie de 56 000 m² dont 30 000 construits. Il a mobilisé un investissement estimé à 17,7 millions d’euros soit un peu plus de 192 millions de dirhams.

Le groupe Yazaki qui est l’un des acteurs privés qui génèrent le plus d’emploi au Maroc (déjà  10 000 emplois créés) compte 1 700 employés dans sa nouvelle usine et ambitionne d’ atteindre les 2 700 employés en fin d’année. Sa politique de recrutement donne la priorité aux femmes. L’effectif est composé à 70 % de femmes. « Nous recrutons plus de femmes parce que la nature du métier exige d’être minutieux et patient  », nous explique El Mostafa Khaledi le directeur des ressources humaines et services généraux à Yazaki. « Pour la nouvelle usine de Meknès, Yazaki Morocco a fait appel à quelques employés de l’usine de Tanger et  Kénitra pour former le noyau dur de l’équipe »  précise- t’il.

yazaki 2

L’équipementier japonais  disposait déjà d’un site provisoire à Meknès où il employait 900 personnes, toutes transférées désormais dans les nouveaux locaux. Ces derniers abritent un centre de formation agrée par le ministère de l’Éducation nationale.

Le groupe japonais a choisi de s’implanter dans la région Meknès- Fès pour plusieurs raisons. « Yazaki  a opté pour la capitale ismaélienne pour sa  prestigieuse histoire, son emplacement stratégique et pour les institutions supérieures de formation dans la région, comme l’Université Al Akhawayn, l’Université Moulay Ismail et l’ENSAM (École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers)», indique pour sa part Redouane Kharibach le directeur général de Yazaki Maroc. De plus, « le bassin d’emploi de Fès Meknès est bien dimensionné en terme de disponibilité de main d’œuvre» ajoute -t’il.

Des câbles destinés exclusivement à Renault

Yazaki compte actuellement quatre constructeurs dans son portefeuille. Peugeot, Nissan, Ford et Renault pour l’unité de Tanger, et Jaguar, Land Rover pour celle de Kénitra. L’usine de Meknès, elle, aura pour vocation de fournir les faisceaux électriques exclusivement au client Renault et notamment dans ses usines d’assemblage en Espagne et en France. Ils seront destinés aux marques Mégane et Scenic.

Les matières premières importées principalement de l’Europe, mais aussi du Maghreb et du Japon sont stockées et transformées en faisceaux de câbles dans un bâtiment divisés en plusieurs sections : la zone de coupe, où une équipe est chargée de couper les câbles, une zone de pré-assemblage et une zone de montage.

Yazaki 3Le groupe Yazaki,  est l’un des plus grands fournisseurs automobiles avec 30% du marché mondial. Le groupe emploie 280 000 personnes à travers 492 sites  dans 45 pays,  en Asie, en Europe, en Amérique et en Afrique. Avec les deux unités de production de Tanger et Kénitra, Yazaki Morcocco a réalisé un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros (1,65 milliard de dirhams ) en 2010.

article suivant

La justice annule l'élection d'Imane Sabir à la tête de la commune de Mohammedia

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.