Boulif lance deux nouvelles initiatives pour renforcer la sécurité routière

bus de M'dina bus
Crédit : DR

Le ministre délégué chargé des transports a annoncé le lancement d’un numéro pour signaler les infractions des chauffeurs de bus ainsi que la mise en service d’appareils pour la rédaction électronique des infractions.

Najib Boulif continue sur sa lancée. Une quinzaine de jours après avoir évoqué la mise en place de radars intelligents capables de contrôler la vitesse à une distance pouvant atteindre jusqu’à 20 kilomètres, il vient d’annoncer le 1er mars à Rabat deux nouvelles initiatives, qui entrent dans le cadre du plan de renforcement de la sécurité routière (2016-2020). La première est la création d’un numéro de téléphone (le 4646) que les citoyens pourront appeler pour signaler les infractions commises par les chauffeurs de bus des transports publics. L’objectif du centre d’appel qui va gérer ces appels est « d’enregistrer toutes les données relatives à ces dénonciations, de déterminer les équipes de contrôle chargées de poursuivre les auteurs de ces infractions, et d’envoyer ces communications aux contrôleurs concernés dans le but d’entamer l’enquête à ce sujet », explique une dépêche de la MAP.

Le ministre délégué a également annoncé la mise en service d’appareils mobiles pour la rédaction électronique des infractions de circulation, qui seront remis à des contrôleurs relevant du ministère du transport. « Ces appareils permettent la consultation électronique des données des permis de conduire et des cartes grises, l’identification du conducteur, l’émission et l’enregistrement électronique des infractions, le suivi des données de recours des infractions, ainsi que le paiement des infractions par voie électronique », peut-on lire sur la même dépêche.

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité