Alerte aux (très) grosses vagues sur la côte atlantique

Alerte aux (très) grosses vagues sur la côte atlantique

Les prévisions de houle sur la côte atlantique pour le week-end des 27 et 28 février annoncent des vagues atteignant près de cinq mètres. Surfeurs amateurs, s’abstenir.

Par

Session aérienne pour Boujmaa Guilloul en windsurf à Moulay. Crédits : Boujmaa Guilloul / Facebook

Des vagues de près de cinq mètres à Casablanca. Autant à Rabat. Les différents services de prévisions météorologiques sont unanimes, les plages de la côte atlantiques vont recevoir d’énormes trains de houle à partir du samedi 27 février.

Cet article premium est momentanément en accès libre

Abonnez vous ici pour un accès illimité à tout TelQuel

Des conditions extrêmes qui ravissent les férus de sports de glisse les plus aguerris. Exit donc les débutants. Majid, le directeur de l’Ain Diab Surf School, nous indique que les cours de surf sont d’ailleurs annulés ce week-end. « Il va y avoir de très grosses vagues, beaucoup de vent et de la pluie, donc on a préféré annuler les cours », nous explique l’emblématique surfeur de la porte 13. « Ain Diab c’est un beach break, une plage ouverte. Quand il y a de grosses vagues, il vaut mieux s’orienter vers un point break, où les vagues cassent sur des cailloux », précise-t-il, alors qu’il envisage pour sa part une session aux alentours de Safi.

Les prévisions de Windguru à Essaouira du 26 au 29 février.

Les prévisions de Windguru à Essaouira du 26 au 29 février.

Les prévisions font aussi état de rafales dépassant les 35 nœuds (65 km/h). Du vent susceptible de dégrader la qualité les vagues en fonction de son orientation, au grand dam des surfeurs, mais pour le plus grand bonheur des véliplanchistes. Boujmaa Guilloul, le champion de windsurf de Moulay Bouzerktoun et star du circuit pro américain, hésite encore entre Essaouira et Taghazout pour son entrainement du 27 février. « C’est l’idéal, pour une pure session de windsurf », nous lâche-t-il visiblement impatient de se mettre à l’eau. « Ça risque d’être gros, mais on n’est pas encore au niveau de la tempête Hercule de l’an dernier. C’est un mini Hercule pour l’instant », sourit-il.

Cet article vous a plu ?

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc “tel qu’il est” a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Cepsa et Derhem Holding lancent leurs stations-service pour 1,3 milliard de dirhams

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.