Quatre recruteurs présumés de Daech arrêtés au Maroc et en Espagne

Ils sont soupçonnés d'avoir formé une cellule «de recrutement, d'endoctrinement et de radicalisation». 

Par

Photo d'illustration. Crédit: DR
Photo d'illustration. Crédit: DR

Des policiers des services de renseignement marocains et espagnols ont mené, le 23 février,  une opération policière a l’issue de laquelle quatre personnes ont été arrêtées, affirment le ministère marocain de l’Intérieur et la police espagnole dans leurs communiqués respectifs.

Trois Espagnols ont été arrêtés dans l’enclave espagnole de Sebta, et une quatrième personne de nationalité marocaine l’a été  à Farkhana  aux environs de Nador. Parmi les trois complices espagnols  figurent un ancien détenu à Guantanamo qui avait combattu dans les rangs d’Al-Qaïda en Afghanistan, et le frère d’un combattant qui avait perpétré en 2013 un attentat suicide contre une caserne militaire en Syrie moyennant un camion piégé, indique le ministère de l’Intérieur marocain.

Ces quatre personnes sont soupçonnées d’avoir formé ensemble une cellule «de recrutement, d’endoctrinement et de radicalisation», selon le communiqué de la police espagnole. Sa mission, était le «recrutement et l’envoi de combattants pour alimenter les rangs de l’organisation terroriste Daech (acronyme arabe de l’EI)» et la recherche d’individus « disposés à commettre des actions terroristes dans n’importe lequel des deux pays au nom de cette organisation» a-t-elle ajouté.

(Avec Agences)

 

article suivant

Lourd bilan ce 12 août : 23 morts et 1.499 nouveaux cas en 24h