Construction d’un mur à Sebta pour freiner les assauts des migrants

Le Maroc augmentera également le nombre d’agents de la gendarmerie royale dans la région.

Par

Melilia constitue, avec Ceuta, la seule frontière terrestre entre l’Afrique et l’Europe, et des centaines de personnes tentent chaque année d’y entrer en franchissant de très hautes clôtures. Crédit: AFP

Les autorités marocaines ont débuté la construction d’un mur de sécurité  pour contrer les assauts des migrants subsahariens au niveau de Sebta. Le nouveau mur de 5 mètres empêchera l’accès à la zone maritime, et sera construit tout au long du périmètre de la frontière terrestre avec la ville, rapporte l’agence espagnole EFE.

La construction du mur sera accompagnée d’une augmentation du nombre d’agents de la gendarmerie royale, qui seront installés d’une manière permanente dans la région frontalière de Benzù, en raison des assauts des immigrants subsahariens qui ont eu lieu ces derniers mois prés de Sebta. Le dernier assaut massif remonte au 25 décembre 2015 lorsque plus de 300 migrants africains ont tenté vendredi de gagner la ville de Sebta à la nage et en escaladant la clôture frontalière.

Lire aussi : Des centaines de migrants prennent d’assaut Sebta

article suivant

Coran, histoire d’un livre