Le roi s'oppose à toute désinvolture dans l'interprétation des textes religieux

Jihad: Mohammed VI s'oppose à toute "désinvolture" dans l'interprétation des textes

Mohammed VI s'est exprimé en faveur du dialogue interreligieux et de la nécessité de protéger les minorités religieuses.

Par

Mohammed VI. Crédit: AFP

Lors de la cérémonie d’ouverture du congrès sur « les droits des minorités religieuses en terre d’islam : le cadre juridique et l’appel à l’action », organisé du 25 au 27 janvier à Marrakech, un message royal a été lu par le ministre des Affaires islamiques Ahmed Taoufik dans lequel le souverain insiste sur la nécessité du dialogue interreligieux. Le roi Mohammed VI est revenu également sur le point de vue du royaume concernant le jihad. «Notre gestion actuelle des affaires religieuses au Maroc vise, entre autres objectifs clés, à s’opposer à toute désinvolture dans l’interprétation des textes religieux, notamment en ce qui concerne le Jihad au sujet duquel nos oulémas ont publié une déclaration énergique il y a quelques semaines», a-t-il déclaré.

Lire aussi: Une fatwa des Oulémas du Maroc contre l’amalgame « Jihad » et « terrorisme »

Il a aussi insisté sur «la nécessité d’une coopération impérieuse et inéluctable entre les adeptes de toutes les religions». Dans le cadre de cette coopération, «il ne s’agit pas seulement de prévoir les règles de conduite à suivre, mais il importe aussi et avant tout d’observer un comportement civilisé qui récuse toute forme de contrainte, de fanatisme et d’arrogance».

La défense des minorités

Mohammed VI est également revenu sur l’historique marocain en matière de dialogue entre les religions et de respect des minorités. À cela, il indique que c’est lui-même qui prend en charge «les droits des musulmans et des non-musulmans sans distinction entre eux. Nous protégeons leurs droits en tant que religieux, conformément aux principes de référence immuables que nous avons mentionnés précédemment». Et d’ajouter : «Nous protégeons (les non-musulmans) aussi en tant que citoyens en vertu de la Constitution. Nous ne voyons pas de différence en cela, au vu des objectifs et des finalités recherchés». 

 

article suivant

L’homme qui en avait trop dit

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.