Adoption du projet de la stratégie nationale de lutte contre la corruption

La commission chargée de superviser la stratégie nationale de lutte contre la corruption a adopté le projet, lors d'une réunion présidée par Abdelilah Benkirane.

Par

L’entrepreneur marrakchi avait dressé, en coordination avec la BNPJ, une embuscade afin d’arrêter le fonctionnaire en flagrant délit de corruption. Crédit: DR

La version finale du projet de la stratégie nationale de lutte contre la corruption a été adoptée le 28 décembre par la commission de supervision, lors d’une réunion présidée par le chef du gouvernement, en présence de plusieurs ministres, du président de transparency Maroc et des représentants de divers secteurs concernés.

Abdelilah Benkirane a relevé que les mesures prévues par cette stratégie couvrent l’aspect institutionnel et juridique, l’activation de la dimension prévention et répression, le renforcement de l’aspect éducation et sensibilisation, selon un communiqué du département du chef de gouvernement.

La commission avait tenu une réunion le 22 janvier pour examiner la première mouture de cette stratégie. Le document du projet final présenté compte 239 projets et mesures répertoriés en 10 secteurs avec une mise en application qui s’étend sur dix ans.

article suivant

Emmanuel Macron : "faire un plan contre l'islam serait une faute profonde"