Derby Raja/Wac: Prison, arrestations et sanctions contre les clubs

Derby Raja/Wac: Prison, arrestations et sanctions contre les clubs

Un hooligan a été condamné à la prison ferme, d’autres sont poursuivis et le Raja et le Wydad ont été sanctionnés par la fédération.

Par et

Crédit: Rachid Tniouni

Un homme a été condamné a six mois de prison ferme et quatre mineurs ont été placés dans un centre de protection de l’enfance pour leur implication dans les actes de vandalisme ayant émaillé le derby Wydad-Raja de Casablanca, disputé dimanche 20 mai au Complexe sportif Mohammed V, selon MAP

Le tribunal a également décidé de poursuivre 13 personnes (dont 11 mineurs) en état de liberté et 12 adultes en état de détention. Les procès d’autres supporters ont été ajournés au 29 décembre. Ils sont poursuivis, selon la même source, « pour vol, état d’ébriété manifeste, détention d’arme blanche, possession de drogues dures, dégradation de biens publics et coups et blessures contre des agents de sécurité».

Dimanche dernier, une partie de la ville de Casablanca a été « submergée » par une vague humaine rouge et verte lors du 119e derby Raja-Wydad. Le match s’est soldé par un match nul (0-0) mais certains supporters des deux camps ont décidé de continuer la partie en dehors du stade en s’affrontant. Résultat : des dégâts matériels et des blessés. Selon la MAP, « trois voitures de police et 4 bus de transport urbain » ont été endommagés et 25 policiers blessés à différents degrés.

L’intérieur menace de fermer le stade

Lors d’une réunion, le ministère de l’Intérieur a même étudié l’éventualité de la fermeture du stade Mohammed V, croit savoir le quotidien Assabah dans son édition du 23 décembre. Le journal avance que Khalid Safir, wali de la capitale économique, a débattu de la question lors d’une réunion le 21 décembre tenue avec les présidents du Wydad et du Raja, Said Naciri et Mohamed Boudrika.

La FRMF sanctionne

Au cours de la même réunion, le wali de Casablanca a décidé l’interdiction des tifos des ultras des deux camps au stade Mohammed V, selon plusieurs sources médiatiques. L’interdiction de ces animations est due à leur caractère « raciste et violent » selon ces mêmes sources. La wilaya n’a toutefois pas encore confirmé officiellement sa décision.

La réponse de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) ne s’est pas fait attendre également. La FRMF a décidé , deux jours seulement après les incidents du 20 décembre, de sanctionner les deux clubs. Le Wydad jouera quatre matchs à huis clos et devra payer une amende de 100 000 dirhams. Le Raja sera, lui, privé de son public pour un seul match. Le club devra s’acquitter d’une amende de 10 000 dirhams.

article suivant

Après sa marche arrière, le Lesotho réaffirme sa neutralité sur le dossier du Sahara

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.