Les 5 alternatives aux sacs plastiques

Les 5 alternatives aux sacs plastiques

Le parlement a récemment voté la loi 77-15 relative à l’interdiction de la production, de l’importation et de la commercialisation des sacs et sachets en plastique. Pourtant, la loi ne prévoit aucune alternative à nos fameuses « mika ». Telquel.ma dresse pour vous une liste non exhaustive des 5 alternatives aux sacs plastiques.

Par

Crédit: AFP
Crédit: AFP

Les sacs biodégradables

Les sacs biodégradables ou oxo-biodégradables sont des sacs 100% fabriqués à partir de pétrole (polyéthylène ou polypropylène) qui contiennent des substances chimiques qui permettent au sac de se dégrader plus rapidement. Cette solution n’en est en fait pas une. « Des particules persistent tout de même dans l’environnement », affirme Yassine Zegzouti, président de l’association marrakchie Mawarid dont le but est de lutter contre la prolifération des sacs en plastique. En plus, la loi 77-15 prévoit l’interdiction totale des sacs en plastique. Cette alternative n’est donc pas prête d’être retenue.

Les sacs en papier

Tout le monde les a vus à la télévision. Les séries américaines ont depuis longtemps vulgarisé l’usage de ce type de contenants. Même si, à priori, ces sacs en papier sont dégradables, il n’en demeure pas moins qu’il faudra couper des arbres pour en produire. « Le souci avec cette alternative, c’est qu’au Maroc, nous ne disposons pas d’une véritable filière du recyclage », regrette Zegzouti. Sans parler de sa fabrication qui reste considérablement énergivore.

Les sacs en toile

Il s’agit, pour leur grande majorité, de sacs en coton. Le ministère de l’Environnement avait d’ailleurs lancé un programme censé promouvoir la fabrication, par des coopératives, de ces sacs. « Lorsqu’on parle d’écologie, on parle nécessairement de traçabilité. Il faudra donc savoir d’où provient le coton, comme ce coton a été produit, et par qui ce coton a été produit », précise l’acteur associatif.

Les sacs en tissus

« En se basant sur le cycle de vie du produit, c’est, selon moi, la meilleure alternative aux sacs plastique », se réjouit Yassine Zegzouti. Encore faut-il apprendre à les réutiliser puisqu’au Maroc, il n’y a pas encore de tri sélectif. En laine ou en coton, les sacs en tissu présentent cet avantage qu’ils peuvent être cousus à la main, à la manière de nos grand-mères.

Les sacs en maïs

Les sacs biodégradables en amidon de maïs ou encore en amidon de pomme de terre sont déjà commercialisés dans plusieurs pays. L’avantage avec les sacs en amidon de maïs, c’est que pour 100 kilos de maïs produit, nous obtenons 75kg d’amidon (pour les pommes de terre : 100 kg pour 8 kg d’amidon). Néanmoins, le même problème de traçabilité se pose concernant cette matière. Le risque provient du fait que le maïs utilisé puisse être d’origine OGM.

article suivant

Casablanca Finance City : clap de fin pour le régime fiscal préférentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.