Nouveau report du procès en appel de Karim Zaz

A l’issue de l’audience de ce 23 novembre du procès Karim Zaz, les juges de la Cour d’appel de Casablanca a fixé l’ouverture des débats sur les vices de forme pour le 14 décembre prochain.

Par

Karim Zaz, ancien PDG de Wana corp
Karim Zaz, ancien PDG de Wana corp. Crédit : DR

Le procès en appel de l’affaire Karim Zaz et des 11 inculpés dans l’affaire de détournement de trafic international de télécommunication n’est pas encore relancé. Au bout de 2 mois d’audiences, le dossier ne prendra réellement sa cadence que le 14 décembre prochain. C’est ce que le juge El Mouden a décidé durant l’audience du 23 novembre.

Les représentants des douze inculpés ont répondu à la convocation de la cour. Alors que pour ceux de la partie civile, il manquait à l’appel les représentants de l’Administration des Douanes et du gouvernement. En revanche, les représentants légaux de Wana Corporate, Méditel et Maroc Télécom se sont présentés.

Lire aussi: Le procès en appel de Karim Zaz démarre lentement

Des changements de mandataires légaux ont eu lieu. Me Mohamed Fouad est désormais l’avocat de Youssef Hanane en remplacement de Me Yassine Karkri. Et Noreddine Zaim Sassi a choisi comme avocat Me Bouchaib Ghazali.

Dès le 14 décembre prochain, les plaidoiries concernant les vices de forme vont être soulevées. Les juges auront comme base de travail le jugement émis par le président de la chambre correctionnelle du tribunal de 1ère instance de Casablanca.

Rappelons que les peines de prison prononcées à l’encontre des 12 inculpés vont de 2 à 5 ans. A partir du 3 mars 2016, deux d’entre eux auront purgé leurs peines (2 ans). Il s’agit de Hicham Touijiri et de Mohamed Waddoune. Ils comparaîtront devant les juges en état de liberté conditionnelle, en attendant l’issue de la procédure. L’arrêt de la cour d’appel pourra aussi bien confirmer les peines prononcées en 1ère instance, que les revoir à la hausse ou à la baisse. A suivre.

Lire aussi: Karim Zaz condamné à 5 ans de prison ferme

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé