CIH Bank veut se lancer dans la finance islamique

CIH Bank est en train de boucler son dossier de demande d’agrément pour pouvoir proposer de la finance participative.

Par

Ahmed Rahhou, Président directeur général de CIH Bank. Crédit: Yassine Toumi

Lors de la présentation à la presse de ses résultats semestriels, le patron de CIH Bank Ahmed Rahhou a annoncé vouloir se placer sur le créneau de la finance participative. Les banques ont jusqu’à la mi-novembre pour déposer leur demande d’agrément auprès de Bank al Maghrib. Le dossier de CIH Bank est en train d’être finalisé. Le PDG a précisé que cette activité, si elle obtient l’autorisation de la banque centrale, serait menée en partenariat avec une autre banque, sans en préciser le nom. Pour le moment, la BCP et la BMCE ont aussi fait part de leur volonté de se lancer dans le secteur. Des banques étrangères souhaiteraient aussi investir.

En ce qui concerne les chiffres du premier semestre 2015 publiés le 21 septembre, la direction de la CIH Bank s’en dit satisfaite. Pourtant, les résultats sont mitigés, le résultat net part du groupe s’est délesté de près de 28,8 % par rapport à juin 2014 pour ressortir à 190 millions de dirhams. Mais pour Ahmed Rahhou, cela n’a rien d’inquiétant et s’explique par le peu de dossiers historiques traités lors de ce semestre par rapport au précédent. Il prévoit un second semestre 2015 dans la même tendance « un peu mieux sur l’activité courante et récurrente et plus de dossiers historiques, par arrangements ou procédures judiciaires ».

article suivant

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui n'est plus