Badr Hari se rend en prison pour parler aux détenus

Badr Hari se rend en prison pour parler aux détenus

Badr Hari, kickboxeur néerlando-marocain, est venu rendre visite aux prisonniers de Kénitra, le temps d'une conférence.

Par

Le kickboxeur hollandais, d’origine marocaine Badr Hari, se trouvait cette semaine à la prison de Kénitra, où il s’est adressé à un parterre de détenus. Il les a incités à « garder espoir » et leur a conseillé de se battre pour réaliser leurs rêves.

Lui-même passé par la prison en 2012, pour coups et blessures volontaires sur le milliardaire Koen Everinck, il se sert de son expérience personnelle pour s’adresser aux détenus.

Cette prise de parole intervient dans le cadre d’une opération sensibilisation en milieu carcéral, en présence notamment de la diva Latifa Raafat et de la Wali de la région du Gharb-Chrarda, Zineb El Adaoui.

article suivant

Abdelilah Benkirane : véhémence, tacles et vitriol

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.