Le mouvement du 20-Février veut manifester contre les élections

Le mouvement du 20-Février veut manifester contre les élections

Le mouvement du 20 Février entend manifester le 2 septembre prochain pour dénoncer la corruption lors des élections et le pouvoir limité des élus locaux.

Par

Le mouvement du 20 février prévoit de manifester le mercredi 2 septembre prochain à 18 heures à la place Bab El Had à Rabat. « Nous avons décidé de protester contre la corruption et le manque de liberté d’expression pendant les élections », explique à Telquel.ma Samad Iach, activiste au sein du mouvement du 20 Février. Il fait notamment référence à  l’arrestation de plusieurs militants d’Annahj Addimocrati appelant au boycott des prochaines échéances électorales, le 23 août à Casablanca et Sefrou, et d’autres militants le 25 août dernier.

Selon le mouvement, « rien n’a changé dans la pratique [politique, ndlr] comme le font croire les discours officiels. Ce sont toujours les mêmes personnes qui se présentent aux élections », explique Samad Iach activiste au sein du mouvement.

Lire aussi : «Les politiques n’ont pas répondu aux revendications du 20 février»

Le mouvement estime également que les élus locaux « ont des pouvoirs limités et ne sont pas libres ».  « Ils sont toujours sous le contrôle de walis, de caïds et d’autorités qui sont investis de plus de pouvoir par le ministère d’ l’Intérieur », ajoute le militant.

Les manifestants réclameront également la mise en place d’un comité national indépendant pour surveiller les élections afin de suppléer le ministère de l’Intérieur.

article suivant

Casablanca Finance City : clap de fin pour le régime fiscal préférentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.