Procès Benchemsi/Majidi : Ahmed Benchemsi relaxé

Ahmed Benchemsi relaxé dans le procès intenté par Mounir Majidi

Le verdict du procès en diffamation contre Ahmed Reda Benchemsi intenté par Mounir Majidi, le secrétaire particulier du roi, vient de tomber. Le collaborateur marocain du journal Le Monde a été relaxé.

Par

Le procès en diffamation contre Ahmed Reda Benchemsi, sur un article publié dans les pages débats du Monde, en juin 2012 arrive à sa fin. Intitulé La grande corruption règne en maître au Maroc, l’article résumait les termes d’une enquête précédemment publiée par Ahmed Réda Benchemsi sur son blog. Le journaliste a été relaxé par la justice française. « La justice a été rendue, je suis content et satisfait de l’issue du procès », nous déclare Ahmed Benchemsi. Le journaliste dit « ne pas avoir eu de doute sur le fait qu’il avait raison ».

Des propos que nuance Maître Naciri, l’avocat de Mounir Majidi qui n’a pas plaidé mais a assisté à l’ensemble du procès. « Il ne faut pas s’arrêter à la relaxe », nous a-t-il expliqué. « Nos motivations n’étaient pas les réparations financières, mais le fait que des passages de cet article soient reconnus par la justice comme étant diffamatoires envers la personne de monsieur Majidi », a détaillé l’avocat le plus réputé de Casablanca. Selon lui, « la raison pour laquelle Ahmed Benchemsi a été relaxé c’est qu’il traite d’un sujet d’intérêt général et qu’ils (la justice française, ndlr) ont considéré sa bonne foi ». En effet, la copie de travail du tribunal conclut que : « l’ensemble des propos poursuivis, y compris le troisième propos en ce qu’il fait référence à un possible délit pénal, présente donc un caractère de diffamation ».

Lire aussi : Comment le procès de Benchemsi est devenu celui de Majidi

article suivant

Jusqu'à 13 ans de prison pour les indépendantistes catalans

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.