Ouverture de l’usine Peugeot au Maroc en 2019 (source syndicale)

La rumeur court depuis plusieurs mois, une source syndicale la confirme en donnant une date: PSA prévoit d'ouvrir son usine marocaine en 2019.

Par et

Pôle tertiaire de l'usine PSA de Poissy (Yvelines). Crédit : Marianna/Wikipedia.

Le groupe français PSA Peugeot-Citroën veut ouvrir une usine au Maroc en 2019 pour produire des véhicules destinés au  marché nord-africain, a-t-on appris mercredi de source syndicale, le constructeur automobile évoquant pour sa part un « plan de développement » en réflexion.

Le groupe français, qui a fait de la Chine et de l’Amérique latine ses priorités à l’international, entend ainsi accroître sa présence dans la région Afrique-Moyen-Orient, où il n’a réalisé que 5,8 % de ses ventes mondiales en 2014.

Au Maroc, PSA produirait la Peugeot 301 et sa jumelle chez Citroën, la C-Elysée, actuellement assemblées dans l’usine de Vigo (Espagne), a indiqué une source syndicale à l’AFP. Le constructeur veut lancer l’activité « à partir de 2019 » avec pour objectif la production de « 75.000 véhicules par an », a-t-on appris de même  source.

Sollicitée par l’AFP, la direction de PSA Peugeot-Citroën n’a pas confirmé ces informations, révélées en partie par la presse fin mai. Néanmoins, elle assure « réfléchir à un plan de développement » à l’international, « en particulier sur la région Afrique-Moyen-Orient ».

« L’objectif, c’est de développer les positions commerciales de Peugeot, Citroën et DS et ça passera peut-être par une implantation d’un site de production au cœur de la zone », a précisé un porte-parole du groupe. « Mais à ce stade, le Maroc est une option parmi d’autres », a-t-il conclu.

L’implantation du constructeur français au Maroc devrait néanmoins être officialisée le 15 juin en Comité central d’entreprise ou le 19 juin en Comité paritaire stratégique, croit savoir un syndicaliste de PSA.

Destinée aux pays émergents, la berline 301 est vendue en Chine, en Asie du Sud-Est, au Moyen-Orient et en Afrique. Sur ce continent, PSA produit et commercialise le modèle depuis l’année dernière grâce à un accord passé avec une société nigériane. La C-Elysée, également lancée fin 2012, est vendue partout dans le monde.

PSA sous-traite déjà des activités de recherche et développement au Maroc.

D’après les informations de Bloomberg publiée le 21 mai, le projet pourrait être officialisé dès juin. Le ministère de l’Industrie, contacté par Telquel.ma, préfère prendre ses distances par rapport à ces projets confidentiels, mais assure que, dans le cadre du Plan d’accélération industrielle, tout est mis en place pour attirer de nouveaux constructeurs.

Son concurrent Renault-Nissan s’est implanté au Maroc dès 2012 avec l’usine géante de Melloussa, près de Tanger, qui a fêté fin mai la sortie de son 400.000e véhicule.

Lire aussi : Les dessous des négociations entre Ford et le Maroc

Lire aussi : Une usine Toyota au Maroc ?

Avec AFP.

article suivant

Chambre des représentants : approbation en commission du projet de loi relatif à l’usage licite du cannabis