Yacine Bammou: «Les matchs de l’équipe nationale, c’est impressionnant»

Yacine Bammou: «Les matchs de l’équipe nationale, c’est impressionnant»

Le nouvel international marocain Yacine Bammou savoure sa première sélection avec les Lions de l’Atlas et se dit impressionné par l’accueil et l’ambiance au Maroc.

Par

Crédit : AFP

Yacine Bammou, le néo international marocain, revient sur sa première expérience avec l’équipe du Maroc, lui qui a été appelé pour la première fois en sélection avec les Lions de l’Atlas lors de la trêve internationale. Entré en jeu lors du match amical entre le Maroc et l’Uruguay le 29 mars, Yacine Bammou raconte d’abord comment il a appris sa sélection en équipe nationale. « Mon père m’a appelé parce qu’il était au Maroc. Il voyait dans tous les journaux marocains que j’étais dans la liste définitive. J’étais touché et heureux. Ma famille était très fière », raconte le joueur à 20 minutes.

Lire aussi : Yacine Bammou : de la boutique du PSG à la sélection nationale

Le jeune attaquant évoque ensuite la belle semaine qu’il a passé au Maroc. « J’ai passé une superbe semaine, je suis heureux d’être international. J’ai eu un très bel accueil, ils prennent soin des joueurs au pays », rapporte ainsi le quotidien sportif français L’équipe.

« C’est impressionnant »

Un accueil qui l’a surpris dès son arrivée au Maroc. « Il y avait du monde à l’aéroport, c’était touchant », raconte-t-il à L’Équipe. Un bonheur qu’il a également du ressentir lors des échauffements le jour du match contre l’Urugay, à l’occasion desquels il a pu sentir l’effervescence des supporteurs marocains. « A l’échauffement, c’était déjà impressionnant, il y avait beaucoup de gens, c’était plein, certains n’ont pas pu rentrer dans le stade », raconte-t-il.

Le belle semaine de Yacine Bammou, c’était aussi son grand moment, celui ou il rentrait en jeu et évoluait pour la première fois avec le maillot national. « J’étais sur le banc », explique-t-il, « et quand le sélectionneur m’a appelé, j’ai eu une petite sensation, ça m’a rappelé mon premier match avec Nantes, et ça s’est très bien passé ». Une comparaison entre deux souvenirs de calibre différent toutefois :

Par rapport à l’engouement, l’ambiance, les matchs de l’équipe nationale, c’est impressionnant. Ça n’a rien à voir avec le club. Tout le pays est derrière l’équipe et tu le sens

Le joueur a affirmé par ailleurs avoir reçu les félicitations du sélectionneur.

Son domicile cambriolé

Même s’il avoue avoir passé de bon moment en sélection, le longiligne attaquant est toutefois conscient qu’il doit « rester calme et ne pas s’enflammer ». « Je garde la tête sur les épaules et j’essaie de ne pas me poser de questions (…) Quand tu es autant sollicité, ça peut te déconcentrer dans ton football », reconnaît-il.

Seule ombre au tableau de sa superbe semaine, Yacine Bammou a eu une mauvaise surprise : son domicile à Nantes à été cambriolé lors de son absence pour rejoindre l’équipe nationale…

article suivant

Abdelilah Benkirane : véhémence, tacles et vitriol

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.