Des milliers de postes concernés par le plan social d'Alliances

Des milliers de postes concernés par le plan social d'Alliances

Les chiffres du pôle Construction d’Alliances plombent les résultats du groupe, qui a diminué ses effectifs.

Par

Alami Lazrak, PDG d'Alliances
Alami Lazrak, PDG d'Alliances. Crédit : Yassine Toumi.

Les rumeurs couraient depuis quelques mois mais Alliances confirme l’information : le pôle Construction du groupe immobilier a largement diminué ses effectifs dernièrement. Dans son communiqué de résultats annuels publié le 31 mars, Alliances précise que les effectifs de cette branche sont passés de 6 500 personnes à 1 200 personnes en neuf mois, soit une perte de 5 300 emplois. On ne peut pas parler exclusivement de licenciements puisque le secteur du bâtiment emploie beaucoup d’intérimaires.

Des sources concordantes du groupe, au Maroc et en Côte d’Ivoire, où le groupe est implanté, nous apprennent aussi que les salaires ont été versés en retard ces derniers temps. Les filiales concernées sont EMT et EMT Bâtiment.

Mais le groupe l’avait déjà annoncé en février, il est décidé à prendre en main ce pôle Construction, notamment en passant par la sous-traitance et en réduisant les coûts de revient, mal évalués en 2014.

Chute du cours de l’action

Toutes branches confondues, le chiffre d’affaires du groupe Alliances affiche ainsi une baisse de 31 %, passant de 4,27 milliards de dirhams en 2013 à 2,93 milliards de dirhams en 2014. L’avertissement sur les profits publié le 14 février annonçait lui une baisse de l’ordre de 20 %. Selon le communiqué, ces mauvais résultats s’expliquent « exclusivement » par ceux du pôle Construction, qui ont chuté de 640 millions de dirhams entre 2013 et 2014. Le chiffre d’affaires du pôle Golfique et résidentiel a aussi baissé (- 598 millions de dirhams) mais pour Alliances, il ne s’agit là de rien d’inquiétant : 2013 était une année de livraison alors que 2014 s’est résumée à la construction. De leurs côtés, les résultats du pôle Social sont stables.

L’endettement net du groupe s’établit à 8,6 milliards de dirhams, soit une augmentation de 10 % par rapport à 2013. Mais le plan stratégique dont s’est doté Alliances s’est donné pour objectif de désendetter le groupe de 4 milliards de dirhams à l’horizon 2016. Le cours de l’action d’Alliances a chuté de 10 % hier, jour de la publication du communiqué.

Lire aussiAlliances chute en bourse après l’annonce de la saisie conservatoire des actions du PDG

article suivant

Six pépites de mauvaise gouvernance glanées dans le dernier rapport de la Cour des Comptes

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.