Hassan II, YouTube et les FAR

Hassan II, YouTube et les FAR

Mordus d’armement et d’histoire, une dizaine de jeunes Marocains affolent la Toile en diffusant des vidéos aussi insolites que rares.

Par

Hassan II
Crédit : DR

En 1957, Hassan II, encore prince héritier, se laisse filmer au milieu d’une troupe de danse « Ahwach », les bras bringuebalants et tout sourire. Ces images rares, apparues pour la première fois le 28 janvier dernier, ont fait le tour du Web marocain en quelques minutes, enregistrant un demi-million de vues en l’espace de six jours. La vidéo provient de la chaîne YouTube FAR-Maroc . Sa spécialité : la mise en ligne de reportages, documentaires et bulletins d’informations, dont les plus anciens remontent à l’indépendance du royaume. Depuis sa création en 2003, le succès ne s’est jamais démenti pour cette chaîne qui totalise dix millions de vues.

Sur Facebook ou Twitter, les fils d’actualité fourmillent de vidéos estampillées FAR-Maroc. Et la star incontestée n’est autre que Hassan II, érigé en véritable mythe pour de nombreux jeunes Marocains qui n’ont, pour leur majorité, pas vécu les dures années de plomb du second plus long règne de la dynastie alaouite.

Regarder aussi: Hassan II: «La femme marocaine veut à tout prix être l’égale de l’homme»

« Un pan de notre histoire »

« C’est un roi qui avait de la classe, de l’aura, et qui imposait le respect à tous ses interlocuteurs », commente Zina, sous une vidéo où l’on peut voir Hassan II répondre à Anne Sinclair, la journaliste française. Pour Alaa, étudiant en droit, la chaîne FAR-Maroc lui a « donné l’occasion de découvrir,en images, un pan de l’histoire » de son pays. Cette soif d’en apprendre un peu plus sur le passé, les administrateurs de la chaîne l’ont bien comprise. Mais d’ailleurs, qui sont-ils ? « Une dizaine de citoyens marocains résidant au Maroc et à l’étranger, issus de différentes formations académiques supérieures, dont des ingénieurs, des financiers et des marketeurs », nous répond dans un français parfait l’administrateur de FAR-Maroc qui préfère, tout comme ses collaborateurs, garder l’anonymat « pour des raisons de sécurité ».

Regarder la vidéo: Quand Hassan II rêvait encore d’une monarchie «simple arbitre»

Et à la question de savoir comment ils parviennent à dénicher autant de vidéos inédites, notre interlocuteur répond : « C’est un travail de longue haleine. Nos sources sont principalement des sources publiques et nous ne partageons que l’information publique. Il nous a fallu plus de douze ans de recherches et d’acquisitions de vidéos, dont 99% proviennent de l’étranger (archives TV, universités, gouvernements, collections privées…) ».

 Travail de fourmi

Le travail minutieux fourni par ces jeunes mordus du Web ne se limite pas à la publication de vidéos historiques. Un forum FAR-Maroc regroupe pas moins de 14 000 abonnés, tous passionnés par le monde de l’armement. 
« Nous sommes la référence en termes d’infos et actualités militaires concernant le Maroc », assure non sans fierté notre interlocuteur. Une expertise que les gestionnaires des pages FAR-Maroc n’hésitent pas à partager à l’international, se qualifiant eux-mêmes d’ « interlocuteurs incontournables de plusieurs centres d’études militaires et stratégiques ». Autant de savoir-faire dans un domaine aussi sensible que l’armement et les techniques militaires ne peut laisser indifférent.

Regarder la vidéoLe mur de défense du Sahara

Mais les jeunes de FAR-Maroc jurent n’avoir jamais été approchés par un quelconque officiel ou militaire marocain, même s’ils avouent avoir déjà publié un rapport sur leur « conception d’une nouvelle stratégie défensive et dissuasive du Maroc reprenant des éléments militaires et diplomatiques ». Un rapport qui, manque de bol, s’est retrouvé parmi les documents volés par le hacker Chris Coleman, car le document a bel et bien été consulté par le ministère des Affaires étrangères marocain. Un honneur pour ces monarchistes jusqu’à la moelle pour qui les mots « Dieu, Patrie, Roi » représentent bien plus qu’une simple devise.

Reda Mouhsine

article suivant

Trois questions à Said Mouline, directeur général de l'Agence marocaine de l'efficacité énergétique

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.