Tourisme: 100 millions de dirhams contre la baisse des réservations

Tourisme: 100 millions de dirhams pour pallier la baisse des réservations en 2015

Le ministère du Tourisme a annoncé le 2 février un plan d'action en soutien au secteur touristique, qui prévoit notamment de réaffirmer la "stabilité" du royaume, sur fond de baisse des réservations en France, son premier marché.

Par

Les réservations au Maroc ont chuté près de 50% tandis que 1 500 nuitées ont été annulées ou reportées en moins de 72 heuresCrédit : Yassine Toumi
Crédit : Yassine Toumi

Un plan d’actions, doté de 100 millions de dirhams, a été mis en place « en vue de renforcer la promotion de la destination Maroc sur certains marchés touristiques« , a indiqué lundi 2 février le ministère du Tourisme dans un communiqué cité par l’agence MAP.

Ce plan, mis en place avec la Confédération nationale du tourisme, vise notamment à « atténuer l’impact des événements de Paris (notamment l’attaque terroriste contre le journal Charlie Hebdo le 7 janvier, ndlr) et des amalgames qui pourraient en résulter« , précise-t-il. Selon la même source, un comité de veille a en effet constaté un « recul des réservations particulièrement au niveau du marché français » et « fait état d’une situation délicate au niveau des projections des indicateurs du 1er trimestre 2015« . Car si, selon la note de conjoncture de la Direction des études et des prévisions financières,  9,5 millions de touristes se sont rendus au Maroc pendant les 11 premiers mois de 2014, en progression de 2,9%, en glissement annuel, le mois de décembre a enregistré une baisse de près de 46% des réservations de touristes français, et les perspectives pour les deux premiers mois de 2015 ne sont pas bonnes, selon le baromètre SNAV/Atout France.

Rassurer les Français et renforcer les marchés émergents

Le plan prévoit, entre autres, une « implication conjointe des acteurs touristiques français et marocains pour confirmer la stabilité du Maroc et informer sur la garantie de la sécurité« , indique le texte. Il comprend aussi le « maintien » des campagnes de communication sur le marché français et le renforcement des actions RP, de lobbying et de sensibilisation auprès des leaders d’opinion et des médias, et la mise en place d’une stratégie de communication conjointe avec les compagnies aériennes.

Avec près de deux millions de visiteurs par an, les Français constituent le premier contingent au Maroc. Le royaume, qui a dépassé pour la première fois les 10 millions de visiteurs en 2013, affiche l’ambition de doubler ce chiffre d’ici 2020. A l’automne dernier, Rabat avait protesté contre la décision de Paris de publier une liste de 40 pays, dont le Maroc, où elle appelait ses ressortissants à la « vigilance renforcée », en réaction à l’assassinat en Algérie du randonneur Hervé Gourdel par un groupe armé. Pourtant, malgré cette décision, les arrivées de touristes dans le royaume n’avaient pas connu de baisse significative.

Le plan prévoit également la « consolidation des actions » sur les marchés espagnol et italien et la recherche de relais de croissance sur les marchés à fort potentiel comme l’Allemagne, le Royaume Uni, la Belgique et la Hollande, le renforcement de la stratégie promotionnelle sur les marchés émergents du Moyen Orient, de l’Europe Centrale et de l’Est, de la Chine, du Brésil et des pays d’Afrique.

Avec agences

article suivant

Abdelilah Benkirane : véhémence, tacles et vitriol

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.