La finance islamique arrive finalement au Maroc

La finance islamique arrive finalement au Maroc

Ça y est, la loi sur les banques islamiques a été publiée dans le Bulletin officiel. L’aboutissement de plus de 2 ans de procédures.

Par

BMCI

La loi 103-12 sur les établissements de crédits et organismes assimilés, qui vient d’être publiée au Bulletin officiel et donc d’entrer en vigueur, ouvre les vannes de la finance islamique sur les établissements bancaires marocains. C’est la concrétisation d’un chantier entamé dès l’arrivée au pouvoir du PJD en 2012.

Toutefois, les établissements qui commercialiseront ces produits d’épargne auront la dénomination de « banques participatives» (et non « halal» ou « islamiques», histoire de ne pas trop porter préjudice aux banques classiques).

Lire aussi : Tout ce que vous devez savoir sur les banques islamiques

Le Conseil supérieur des ouléma (CSO) garde un rôle de régulateur de l’activité, en délivrant, ou pas, son avis conforme sur les opérations commerciales, financières et d’investissements. Les banques participatives devront également envoyer au CSO un rapport d’évaluation annuelle sur « la conformité de leurs opérations et activités ».

Lire aussi : Ouléma, les nouveaux maîtres de la finance ?

Le potentiel de l’épargne halal est évalué à 70 milliards de dirhams, selon Dar Assafaa, première société spécialisée en finance islamique au Maroc. Sans compter la manne financière issue des pays du Golfe, à la recherche de placements nouveaux.

Lire aussi : C’est parti pour les banques halal

article suivant

Après sa marche arrière, le Lesotho réaffirme sa neutralité sur le dossier du Sahara

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.