Ouverture du FIFM 2014: Adel Imam fait son show

Le jury du FIFM 2014.
Le jury du FIFM 2014. Crédit: Yassine Toumi

Isabelle Huppert, Mélanie Laurent, Joey Starr, Asmâa El Khamlichi, Noureddine Lakhmari… La cérémonie d’ouverture du FIFM a été marquée par un défilé de stars, mais aussi par l’hommage rendu à Adel Imam.

Que du beau monde lors de l’ouverture du Festival International de Marrakech, vendredi 6 décembre. L’actrice et réalisatrice française Mélanie Laurent (membre du jury), l’actrice Laura Smet, l’acteur et rappeur Joey Starr, l’actrice égyptienne Yousra ou encore la comédienne et présidente du jury Isabelle Huppert ont monté les marches du Palais des Congrès où se déroulait la cérémonie.

La présidente du festival Mélita Toscan du Plantier et le créateur de chaussures Christian Louboutin. Crédit: Yassine Toumi
La directrice du festival Mélita Toscan du Plantier et le créateur de chaussures Christian Louboutin. Crédit: Yassine Toumi

Côté marocain, on a remarqué la présence de l’actrice Asmâa El Khamlichi, des réalisateurs Noureddine Lakhmari et Narjiss Nejjar, de la danseuse Noor, du Pdg de la SNRT Fayçal Laraïchi et, bien-sûr, du vice-président du festival Noureddine Saïl en compagnie de sa femme Nadia Larguet.

Le traditionnel bisou de Nadia Larguet à Noureddine Saïl. Crédit: Yassine Toumi
Le traditionnel bisou de Nadia Larguet à Noureddine Saïl. Crédit: Yassine Toumi

Adel Imam Show sur la place Jamaâ El Fna 

Mais la première soirée du festival a également été marquée par l’hommage rendu à l’acteur égyptien Adel Imam, qui a reçu l’Etoile du Festival des mains de l’ancienne ministre de la Culture Touria Jabrane au Palais des Congrès.

« L’homme aux 100 films» a ensuite salué avec émotion l’accueil chaleureux qui lui a été réservé par le public sur la place Jamâa El Fna, où son film Alzheimer était projeté.

Crédit : Yasisne Toumi
Crédit : Yassine Toumi

« Je suis très ému quand je sais que je suis apprécié par des enfants, des pères et des grands-pères » a-t-il ainsi déclaré. Et, avec son sens de l’humour habituel, le zaïm Adel Imam a rappelé que « cette chose qui s’appelle l’art, permet de réconcilier les peuples et outrepasse les frontières que la politique installe ».

 

article suivant

Puissant séisme dans l’ouest de la Turquie, des immeubles effondrés