L'Afrique, championne de la francophonie

Sur les 212 millions de personnes qui pratiquent quotidiennement le français, 54 % appartiennent au continent africain. Le Maroc est dans le peloton de tête.

Par

Crédit : DR

Un rapport publié par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) révèle que le nombre de francophones a augmenté de 7 % en l’espace de quatre années (2010-2014). Le nombre de personnes capables de s’exprimer en français dans le monde est passé de 220 millions en 2010 à 274 millions en 2014. Et ce, surtout en Afrique du Nord et en Afrique subsaharienne.

De même, la majorité des apprenants du français se trouvent en Afrique du Nord et au Moyen Orient. L’essentiel des élèves (22 millions sur 24 millions) réside dans six pays : Maroc, Algérie, Égypte, Tunisie, Syrie, Mauritanie et Tunisie.

Au Maghreb, la situation est, selon l’OIF, encore plus favorable à la langue française qui est utilisée comme langue d’enseignement pour certaines matières scientifiques ou à partir d’un certain niveau d’études, notamment à l’université. De même, ces pays sont ceux qui concentrent aussi la plus grande part (44 %) des apprenants inscrits dans les instituts français.

Au Maroc en particulier, l’OIF comptabilise 10 657 000 francophones, ce qui représente 31 % de la population et une baisse de 1 % par rapport à 2010.

Le français sur le point de doubler l’arabe ?

Par ailleurs, le rapport explique que sur les 212 millions de personnes qui font un usage quotidien de la langue française, 54% sont africaines, 36 % européennes et seulement 7,6% américaines.

Autre particularité pointée par l’organisation qui se base sur les projections démographiques de l’ONU : à long terme la population des pays ayant le français comme langue officielle va dépasser celle des pays réunis par d’autres langues officielles communes : l’allemand, le portugais, l’espagnol et même l’arabe.

article suivant

Des vols de rapatriement pour les Marocains coincés en France, en Espagne et en Turquie