Elections communales: l’opposition tient à sa «commission indépendante»

L’opposition s’est réunie avec le ministre de l’Intérieur afin « de dénoncer les comportements de la majorité qui refuse d’écouter (ses) propositions ».

Par

Driss Lachguar et Hamid Chabat
Driss Lachguar et Hamid Chabat. Crédit photo : Rachid Tniouni

Une réunion s’est tenue le soir du mardi 28 octobre entre le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad et quatre des leaders des partis de l’opposition: Hamid Chabat (Istiqlal), Driss Lachgar (USFP), Mustapha Bakkoury (PAM) et Mohamed Labied (UC). Les leaders de ces partis avaient décidé de quitter la Commission de l’intérieur des collectivités territoriales et de la politique de la ville de la Chambre des représentants afin de montrer leur mécontentement sur le déroulement des préparatifs des élections.

Concernant le sujet de la réunion, un responsable de l’Istiqlal nous a confirmé que « les leaders de l’opposition ont fait part de leurs remarques au ministre concernant les élections ». Et d’ajouter que « ces partis avaient expliqué les raisons de leur retrait de la commission de l’Intérieur dans la mesure où la majorité refusait de prendre en compte leurs propositions concernant l’organisation des communales ».

Lire aussi : L’USFP, l’UC, l’Istiqlal et le PAM menacent de boycotter les communales 2015

Une commission indépendante pour superviser les élections

Par ailleurs, le responsable istiqlali précise que « l’opposition a montré son attachement à la création d’une commission indépendante pour la supervision des élections ». Ces propositions seraient, selon le responsable, étudiées de manière sérieuse par le ministre. Ce dernier a expliqué aux chefs de ces partis que les lois électorales ne peuvent être adoptées sans consultation préalable de la majorité comme de l’opposition.

Lire aussi : Élections communales: le PJD réclame des observateurs de l’ONU

Pour rappel, les membres de l’opposition avaient organisé une conférence de presse au sein du siège de l’Istiqlal pour « dénoncer les dérives du gouvernement ». Le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, avait alors affirmé que  « la majorité essaie d’exclure de manière méthodique l’opposition du déroulement des élections communales ». Dans ce même ordre d’idées, le secrétaire général de l’Istiqlal a affirmé que « le chef du gouvernement avait dit de manière ironique que si le ministère de l’Intérieur prenait soin du PJD alors il dirait que les élections sont transparentes ». 

article suivant

20 septembre : 35 décès et 1.924 nouveaux cas de contaminations, le Maroc franchit la barre des 100.000 cas